Carmen Lanza et Maria Liliana Madriz

Un petit goût du Vénézuéla est arrivé à L’Île-des-Soeurs par l’action heureuse de l’une de ses résidentes.

Carmen Lanza, originaire du Vénézuéla, a ouvert une petite boulangerie à Montréal, il y a près de dix ans, avec son associée Maria Liliana Madriz. Leur spécialité est un plat vénézuélien appelé les cachitos, un petit pain cuit au four, farci avec une variété d’options, dont du jambon, des épinards ou du fromage.

Au départ, Carmen et Liliana ne vendaient que des cachitos fraîchement cuits à leur magasin appelé ainsi au centre-ville de Montréal. Mais, il y a quelques années, ils ont également commencé à produire et à vendre des cachitos surgelés – une décision stratégique cruciale, en pleine pandémie, en plein cœur d’une ville désertée depuis mars 2020…
Les cachitos congelés – prêts avec une cuisson de 14 minutes au four -, sont devenus non seulement une partie importante de l’entreprise, mais ils sont devenus la clé de leur survie, a déclaré Lanza.
Pour promouvoir leur nouveau modèle axé sur les cachitos congelés, Madriz, graphiste à ses heures, a imaginé un nouvel emballage tandis que Lanza cherchait de nouveaux clients. Ils sont passés de six points de vente, il y a un an, à 19…, dont le magasin Provigo de L’Île-des-Sœurs et son directeur général, Dany LeSelleur. Ce point de vente est gratifiant pour Lanza, qui vit sur l’Île depuis 2015 et a maintenant l’occasion de voir son travail sur les étagères de son épicerie locale.
Elle a dit qu’elle savait que ce serait un succès auprès de la grande communauté vénézuélienne et latino de l’Île, comme l’a confirmé la vente totale de leur première commande… en moins de 48 heures.
Pour un petit commerce à la recherche de nouveaux marchés, ce chaleureux accueil de la part des voisins de Lanza a été un coup de pouce bienvenu.

Photo: Carmen Lanza et Dany LeSelleur devant un comptoir de cachitos.