Littératie au Québec : un bilan qui s’améliore, des enjeux qui persistent

Le Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) de l’ONU indiquait en 2012 que 53,2 % des Québécois âgés entre 16 et 65 ans n’atteignaient pas le niveau 3 en littératie (sur une échelle de 0 à 5). En 2018, la Fondation pour l’alphabétisation et le Fonds de solidarité mandataient l’économiste Pierre Langlois, pour étudier les incidences économiques de cette situation. Intitulée La littératie comme source de croissance économique, l’étude démontrait que l’amélioration des compétences en littératie pouvait engendrer des gains économiques tant pour les individus que pour la société.

AlphaRéussite : L’événement a lieu le mercredi 24 mars 2021, à 9 h.

→ Où en est aujourd’hui le Québec en matière de littératie?

→ Comment la démographie influence-t-elle notre bilan?

→ À quels nouveaux défis sociaux devons-nous faire face?

→ Et comment, dans une économie en transition, faire en sorte que le Québec dispose d’un bassin de main d’œuvre toujours mieux qualifiée?

Événement animé par Marie Grégoire

Présentateur :

  • Pierre Langlois, économiste

Panélistes :

  • André Huberdeau, président de la Fondation pour l’alphabétisation
  • Serge Cadieux, premier vice-président au développement du marché de l’épargne et au centre de formation économique, Fonds de solidarité FTQ
  • Brian Myles, directeur, Le Devoir
  • Véronique Proulx, présidente-directrice générale, Manufacturiers Exportateurs du Québec
  • Frédéric Soucy, président, Société de gestion Cogir

Invités :

  • Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale
  • Érick Rémy, conseiller municipal de la Ville de Boisbriand et candidat au DES