Un texte de Robert Leduc

Intense et fascinante Mariouche

Elle se prénomme Mariouche, comme dans la chanson «Jack Monoloy», de Gilles Vigneault; son nom de famille c’est Gagné, comme dans victoire. Cette entrepreneure a fait sa réputation, sa notoriété et son succès grâce à ses créations faites de matériaux recyclés. C’est la Personnalité du mois d’avril du Réseau Affaires Verdun (RAV).

La Verdunoise a créé sa propre entreprise, Harricana, il y a plus de 26 ans. Sa carrière de designer et de femme d’affaires a commencé après des études aux collèges Marie-Victorin et LaSalle en design et en administration, et plusieurs séjours de formation en Italie, au Japon, en France et au Danemark.

Deuxième vie pour la fourrure

C’est en gagnant un concours de création, auquel Mariouche Gagné a participé en Italie, qui a donné l’idée à la jeune designer d’intégrer la fourrure à l’intérieur des vêtements de ski qu’elle avait alors dessinés, et qui a été à la base de la création de son entreprise.

Flamboyante, intense, originale et fascinante dans sa démarche créatrice, Mariouche avait 23 ans quand elle a ensuite décidé de récupérer les manteaux de fourrure de sa mère, pour créer sa première collection, appelée Harricana, qui proposait des vêtements et accessoires faits de matières recyclées. Nous étions en 1994.

Mariouche Gagné s’est ensuite associée à Diane Lanctôt, propriétaire de Canadian Hat. Les deux designers, devenues copropriétaires de Harricana-Canadian Hat en 2016, étaient alors installées sur la rue Atwater, dans l’arrondissement du Sud-Ouest. Elles ont ensuite déménagé la boutique dans le Vieux-Montréal et l’atelier dans Côte-des-Neiges, avant de décider de relocaliser boutique et atelier en un seul endroit, à Verdun.

«La marque Lanctôt est exceptionnelle, c’est une grande structure, affirme Mariouche, Diane Lanctôt, c’est une partenaire expérimentée, et cette fusion favorise la logistique».

Harricana-Canadian Hat est aujourd’hui installé au 3697, rue Wellington, à deux pas de la station de métro De l’église. Dans cet immense atelier-boutique, on fabrique des chapeaux, tuques et autres couvre-chefs de tous styles et on récupère les vieux manteaux et accessoires, comme de vieilles cravates, pour leur donner une nouvelle vie; en plus de vendre des vêtements de sports de grandes marques.

Les murs et présentoirs de l’endroit débordent de modèles. Entre 1000 et 5000 manteaux de fourrure sont recyclés pour passer entre les mains des artisans, modistes et chapeliers, composant une équipe d’une vingtaine de personnes.

Amoureuse de Verdun

La Verdunoise, qui vient d’élire domicile au nouveau complexe Origine, à l’angle du boulevard LaSalle et de la rue de l’Église, n’a que de bons mots pour son arrondissement.

«Je suis en amour avec Verdun!, lance Mariouche. Je m’y suis installée en 2005. Verdun, c’est un gros village, c’est la proximité des gens, des voisins. On y sent une vraie vie de quartier, une énergie, une mixité. Je suis active et j’aime ses parcs, ses tennis, sa plage».

Que dire de plus…

 

Mariouche Gagné

Entrepreneure, propriétaire et chef de la production de Harricana

Directrice artistique de Canadian Hat

Atelier-boutique Harricana/Canadian Hat

3697, rue Wellington

Verdun, QC  H4G 1V1

Pour toute question concernant la boutique en ligne : info@harricana.qc.ca
Téléphone :  1-877-315-2064

Pour toute question concernant la boutique de la promenade Wellington : boutique@harricana.qc.ca
Téléphone : (514) 282-1616