Les attaques personnelles sur les réseaux sociaux ont eu raison du maire de Verdun, Jean-François Parenteau.
Dans une publication sur Facebook  – qui origine du média local Explore Verdun-IDS, signé par Laurent Dugas, lundi matin, il annonce qu’il «tire sa révérence» et ne se représentera donc pas comme candidat aux élections municipales prévues cet automne

«La pandémie et l’état d’âme de la population en général ont amené aussi un changement de comportement sur les réseaux sociaux, soulève-t-il. La majorité des personnes font la part des choses. Les attaques personnelles et les commentaires gratuits de plus en plus présents ont fini par m’atteindre

Accessible

En tant que politicien, Jean-François Parenteau avait comme objectif d’être accessible presque en tout temps pour les résidents en plus de vouloir humaniser sa fonction.

Il sent une certaine fatigue. «Je sais que c’est en lien direct avec mon engagement total que j’ai pris depuis le début», explique-t-il.

Le maire veut accorder plus de temps à sa famille et ses amis, qu’il estime avoir négligés au cours de ses deux mandats, soit les huit dernières années. M. Parenteau souhaite «redevenir une personne incognito», qui ne se ferait plus épier ou juger sur ses moindres faits et gestes.

Tout cela l’a amené à réaliser qu’il n’a «plus l’énergie et la motivation nécessaire pour solliciter un troisième mandat.»

M. Parenteau est également membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable des services aux citoyens, de l’environnement, de l’approvisionnement et des relations gouvernementales, ce qui inclut notamment l’important dossier de déneigement.

Il continuera à assumer ses fonctions jusqu’à la fin de son mandat, notamment sur des dossiers qu’il considère prioritaires à l’arrondissement et assurera une transition pour son successeur.

Sur Twitter, la mairesse Valérie Plante mentionne qu’elle accueille la décision de M. Parenteau avec émotion, ajoutant qu’il peut avoir le sentiment du devoir accompli.