La Boucherie Viandal, qui occupait autrefois une place de choix sur la rue De l’Église – à la place du CLSC de Verdun -, est depuis une dizaine d’années au 550 de la même rue – qu’on appelait longtemps appelée la rue Church. Tout juste à côté du vénérable Bureau de poste (d’où partent encore ces nombreuses cartes et souhaits de Noël !). Un des fils Mahowka, Yves (notre photo), travaille de concert avec son frangin Bertrand, et sont les fils de M. Thaddée et Mme Raymonde Makowka-Devroute. Monsieur et Madame : quand on dit une belle histoire de famille…

En termes de “viandes”, les comptoirs sont nombreux chez Viandal : parce qu’on y sert presque exclusivement de la viande (bœuf, porc, poulet, agneau, lapin et autres) et des accompagnements associés.

En premier lieu, les Frigos de Mamie : sauce tomate et/ou de viande et autres préparations apprêtées, tourtières et pâtés de toutes sortes, où l’on y cuit et assaisonne de nombreuses recettes prêtes-à-emporter. Puis, le frigo de charcuterie, celui des viandes marinées (poulet, bœuf et porc), et des foies et pâtés préparés aussi sur place par un as de cette gentille gastronomie.

Tout autour des quatre murs de la Boucherie Viandal se refroidissent, en frigo, les viandes destinées à la vente et “positionnées dans un comptoir en L”, donc où sont cordées les pièces de viande assorties et disponibles au boucher. Parce qu’un de ceux-ci prépare la viande pour servir et la manger, parfois dans un papier ciré… Comme dans l’ancien temps !

Et puis arrivent le comptoir laitier et celui d’un grand nombre d'”appetizers” qui sont de nature à bien mesurer la capacité du simple désir: “Qu’est-ce qu’on mange ?”

Une boucherie… comme il ne s’en fait plus. Qui n’a que de la viande à offrir à ses clients et consommateurs. Une boucherie française qu’on a facilement “adoptée”…