-5.1 C
Montréal
samedi, décembre 4, 2021

Recherche et innovation récompensées

À Lire

Yves d'Avignon
Yves d'Avignon
Journaliste de formation... En 44 années, je suis passé de commis à la rédaction à ce poste de "dispatcher" comme dirait mon employeur immédiat d'aujourd'hui, donc d'un quotidien papier à ce média hyper local verdunois. La fierté se lit dans la salle d'ExploreVerdunIDS.com

Deux nouveaux ponts intégrant le verre récupéré de
l’équivalent de 70 000 bouteilles de vin

La Ville de Montréal, la Société des alcools du Québec (SAQ) et la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke sont fières d’annoncer que le projet de construction de deux ponts intégrant
du verre récupéré, à Montréal, est récipiendaire du prestigieux Prix d’excellence 2021 dans la catégorie Infrastructure de l’American Concrete Institute et ce, au niveau international.


Ce prix a été remporté hier, quelques jours à peine après que les ponts Darwin, situés dans le boulevard de L’Île-des-Soeurs, ont été ouverts à la circulation.
« Ce sont les premiers ponts au monde construits avec du béton dans lequel de la poudre de verre recyclé finement broyé a été intégrée. Ce projet a été rendu possible grâce à 17 ans de recherche à la Chaire SAQ de l’Université de Sherbrooke et en étroite collaboration avec la Ville de Montréal », a déclaré Sylvain Ouellet, vice-président du comité exécutif et responsable des infrastructures à la Ville de Montréal.
« Nous sommes fiers, à la SAQ, qu’un peu de nous se retrouve dans ces ponts. Cette
reconnaissance est le fruit d’une collaboration avec la Chaire SAQ. Le prestigieux prix de l’American Concrete Institute remporté par la Ville de Montréal vient non seulement mettre le génie québécois en lumière, mais également confirmer la pertinence des partenariats durables en recherche. Alors que la mise en place de la consigne élargie dans les prochains mois nous permettra d’obtenir du verre d’une grande qualité, l’utilisation de la poudre de verre dans les infrastructures est une façon innovante de valoriser la matière qui s’inscrit parfaitement dans notre volonté d’encourager l’économie circulaire », a ajouté Marie-Hélène Lagacé, vice-présidente, Affaires publiques, Communications et Responsabilité sociétale à la SAQ.
« L’industrie du ciment et du béton à travers le monde vise à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Comme l’une des solutions préconisées est l’utilisation de nouveaux ajouts cimentaires, un tel projet de collaboration entre les milieux universitaire, industriel et des propriétaires d’ouvrages démontre que tout est possible quand la volonté est là », a affirmé Arezki Tagnit-Hamou, professeur à l’Université de Sherbrooke et titulaire de la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux.

40 tonnes de Co2 en moins
La construction des ponts Darwin a permis de donner une seconde vie à l’équivalent de quelque 70 000 bouteilles de vin, en plus d’engendrer une économie de 40 000 kg de ciment. La production de ciment étant une source d’émission de gaz à effet de serre, ce sont donc environ 40 tonnes de CO2 qui ne se sont pas retrouvées dans l’atmosphère grâce à cette méthode innovante de construction.
L’utilisation de la poudre de verre en remplacement du ciment dans le béton permet par ailleurs d’accroître la durabilité et la résistance du béton. Les ponts seront instrumentés et suivis de près par l’Université de Sherbrooke et la Ville de Montréal afin d’évaluer la performance du béton dans les années à venir.
L’utilisation de poudre de verre en remplacement du ciment dans la production de béton est officiellement reconnue par la norme américaine ASTM C1866 depuis avril 2020. Au Canada, la poudre de verre a été normalisée en décembre 2018 dans la norme CSA A3000.


Certification environnementale Envision
Avec ces premiers ponts routiers conçus par les ingénieurs de la Ville de Montréal depuis 50 ans, la Ville vise par ailleurs à obtenir la certification environnementale Envision grâce à l’intégration de la poudre de verre et l’utilisation de barres d’armature en acier inoxydable visant à prolonger la durabilité des ponts jusqu’à 125 ans. Le projet deviendra ainsi la deuxième réalisation de pont au Canada à obtenir cette prestigieuse certification après le pont Samuel-De Champlain.

  • Jean Cardin, chef de division, division des études techniques, Direction du développement du territoire et des études techniques. 
  • Chantal Couture, ingénieure, chargée de projet (de la même division et direction).

spot_img

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
xxx video videos porno gratis porno gratis videos xxx gratis
X