-7.9 C
Montréal
dimanche, 29 janvier 2023

Préambule au 12 août, j’achète un livre québécois

Par Robert Leduc

Il y a de bonnes chances qu’il y ait affluence à la Librairie de Verdun, comme dans plusieurs autres à travers tout le Québec, le vendredi 12 août, à l’occasion de la neuvième journée annuelle J’achète un livre québécois.

« C’est grâce à une écrivaine et un écrivain québécois, Amélie Dubé et Patrice Cazeault, que la date du 12 août s’est inscrite comme un événement incontournable de la littérature d’ici », a commenté dans un courriel la présidente de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), Suzanne Aubry.

« Tout a commencé le 12 août 2014, alors que cette autrice et cet auteur ont entrepris de façon indépendante une campagne d’achat de livres québécois, sans soutien de libraires ou d’associations de la chaîne du livre », a écrit Mme Aubry dans son courriel adressé au journaliste du média hyperlocal Explore Verdun-Île-des-Sœurs.

« Je me réjouis grandement du succès de cette fête annuelle, qui a contribué à une hausse importante des ventes de titres québécois depuis sa création », conclut la présidente de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) dans son message écrit.

Abonnez-vous au 7 jours

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

spot_img
spot_img
X