-5.1 C
Montréal
vendredi, décembre 9, 2022

Ornithologie: le plongeur de surface

À Lire

Harle huppé
Mergus serrator
Red-breasted Merganser
Ordre : Anseriformes
Famille : Anatidae

Texte et photos de Mario Lefebvre

Adeptes d’ornithologie, entamons pour notre bonheur la description de cet inimitable palmipède à la chevelure quasi ébouriffée, le harle huppé.

Ce canard plongeur a un bec effilé rouge, sa tête est noire avec des reflets verts et il porte un collier blanc. La huppe du mâle est double, ce qui lui confère une allure bien particulière. Avec sa poitrine rousse tachetée de noir, il est splendide quand il fait voir son double dans l’eau. Ce beau harle huppé mâle tout en couleur se dote d’une partenaire fidèle qui fait équipe avec lui, et tous deux, offre un spectacle enchanteur sur l’eau.

La femelle du harle huppé et ses juvéniles ressemblent étrangement au harle bièvre, qui est un canard piscivore de la famille des anatidés. Le harle bièvre était connu autrefois au Canada français sous le nom de grand bec-scie et désormais porte le nom de grand harle.

Le harle huppé vit dans les eaux salines ou saumâtres, mais on le retrouve aussi en Amérique du Nord, où il sillonne les eaux douces de nos lacs. Se nourrissant de petits poissons, de crustacés et de mollusques, il nage tête basse, le corps submergé, parfois dans pas plus que 15 centimètres d’eau à la recherche de denrée animale.

« Le harle huppé tient son nom à la façon dont il a de nager le corps submergé » (Mergus, de mergere, submerger).

Pour compléter son menu, il faut ajouter des insectes aquatiques tels que les odonates (libellules) et un peu de matière végétale selon la disponibilité de chaque plan d’eau.

Le harle huppé niche au sol entre les branches basses près d’un plan d’eau, ou dans une cavité entre les roches. La femelle pond environ huit œufs qu’elle couve seule durant un mois. Ses petits, nidifuges, se mettent à l’eau dès qu’ils ont la capacité de se mouvoir. Le harle huppé, ne pouvant s’alimenter que dans les plans d’eau, migrera vers le Sud la saison froide venue, où l’eau ne gèle pas.

Après la ponte, le harle huppé mâle se fera discret, un peu à l’écart, et refera son plumage comme le souhaitent les lois de la nature. En bordure du fleuve St-Laurent, lors de la parade nuptiale, c’est tout un show, une allégorie, un élan d’amour hors du commun, que se livre ce couple de canards plongeurs. Quiconque ayant l’œil averti, la patience et la chance d’assister à ce merveilleux phénomène, restera bouche bée devant tant de beauté.

En quelques mots, sans dévoiler toute la scène, le harle huppé mâle tourne autour de la femelle, nageant simultanément avec elle, lui pinçant amoureusement le cou et les plumes. Il attendra le moment où sa belle dame submergera son corps de moitié pour inviter son hôte à la chevaucher. Pour faire honneur à cette parade, j’ai capté ce moment sur image. Vous pouvez voir le harle huppé mâle, ouvrir son long bec sur le cou de la femelle.

Espérons agacer votre curiosité, afin de profiter de ces beautés de la nature que nous offrent ses multiples oiseaux colorés.

spot_img

Plus d'articles

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
X