Au-delà de l’activité physique, on peut encore se désennuyer en faisant de la musique, et pas nécessairement à la maison. Musicopratik continue de louer ses studios de musique grâce à des protocoles stricts approuvés par la Santé publique.

Patrick Mainville et son partenaire Philippe Lemay ont fondé l’entreprise de la rue De L’Église, en 2005. Les studios d’enregistrement ou de pratique, équipés d’instruments professionnels, sont disponibles pour des locations à l’heure ou au mois, autant aux amateurs qu’aux professionnels.

« Le but au départ, c’était vraiment d’avoir un endroit pour les musiciens, par des musiciens », explique M. Mainville, qui œuvre aussi dans le domaine du cinéma en plus d’être musicien dans une troupe de cirque.

Comme d’autres entrepreneurs, les partenaires ont dû s’adapter à la crise sanitaire. « Au début, je dirais qu’on était dans les plus stricts et ça nous a un peu affectés, raconte l’homme d’affaires. Au fil du temps, on a gardé cette ligne directrice, le plus stricte possible, et cela a viré à notre avantage. Il y a des gens qui viennent chez nous parce qu’ils savent qu’on va respecter les normes. »