19.8 C
Montréal
Vendredi, 14 juin 2024

L’APRIDS réclame une séance publique d’information

Confronté à la densification de la Pointe-Sud et à l’imminence de l’approbation d’une tour de 42 étages dans ce secteur, l’APRIDS demande que la mairesse de Verdun Mme Marie-Andrée Mauger tienne une séance d’information publique.

Le conseil d’arrondissement a rejeté le 10 janvier la demande de dérogation mineure faite par le promoteur Westcliff qui s’apprête à construire un nouvel immeuble résidentiel de 42 étages sur la Pointe-Sud. Il s’agit de la cinquième tour à être construite dans ce secteur enclavé. Cependant, l’APRIDS appréhende que le projet soit approuvé bientôt et aille de l’avant sans plus d’information et de consultation.

« Ce projet ne fait pas l’unanimité. D’une part, il accroît significativement la densification d’un secteur qui connaît actuellement un grand développement. D’autre part, plusieurs se questionnent aussi sur la pertinence de construire un autre gratte-ciel dans ce secteur enclavé », de dire le président de l’APRIDS, Daniel Manseau.

Le maire Parenteau avait déclaré, lors de l’approbation de la tour de 44 étages en 2020, qu’il s’agissait d’un projet de plein droit et qu’il était impossible de refuser la demande de permis. « L’APRIDS souhaite savoir si des avis juridiques ont été fournis au conseil par le contentieux de la Ville et, si c’est le cas, quels sont les éléments-clés de ces avis. L’APRIDS aimerait aussi savoir si le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) soumis par le développeur est entièrement conforme aux règles en vigueur. « C’est pour ces raisons que nous demandons à la mairesse et au conseil de tenir une séance publique d’information afin de communiquer ces éléments aux citoyens et de répondre à leurs préoccupations », d’ajouter M. Manseau.

Monsieur Manseau a rappelé que l’APRIDS s’était objecté il y a 20 ans à la densification de ce secteur qui aura des effets collatéraux sur les infrastructures de l’île et sur les résidents. « Rappelons-le, ce secteur est enclavé, au bout d’un secteur très résidentiel composé pour la grande majorité de résidences familiales et de quelques tours d’une vingtaine d’étages. Les cinq tours du quartier Symphonia ajouteront environ un millier d’unités résidentielles à la Pointe-Sud. Cet ajout dans un secteur desservi par une seule artère de circulation où il n’y a aucun service de proximité est un non-sens. », de conclure M. Manseau.

(Source APRIDS)

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img