15.4 C
Montréal
dimanche, septembre 19, 2021

Histoire: les pompiers d’autrefois

À Lire

Normand Houle
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

À l’automne 1886, la ville de Verdun nommait M. Théophile St-Germain premier Chef du Service des incendies. On espérait alors une année calme et paisible car le nouveau chef n’avait qu’un budget de 360 $ pour assurer l’ensemble des opérations de toute l’année.

En 1904, M. Ben Gibeau lui succède et la première caserne de bois est construite en 1905 sur un terrain privé situé, à l’angle des rues de l’Église et Éthel.  Ce bâtiment avait pour fonction d’abriter les chevaux ainsi que les équipements du Service. En 1907, on agrandit la caserne et la ville fait l’acquisition d’un « wagon à incendies ».  De plus, trois pompiers permanents assistent le chef dans ses fonctions.

En 1908, une nouvelle caserne est construite au 475 de l’Église. Ce bâtiment abrite alors sous un même toit le Service de police ainsi que le Service des incendies.

Au début des années ’20, les chevaux sont progressivement remplacés par des camions… ce qui améliora grandement l’efficacité du service à la population.

Sur la photo datant des années 1910, nous voyons une petite équipe de trois pompiers posant devant la caserne du 475 de l’Église.    

Sources : Cahier du centenaire 1876-1976, Le Messager de Verdun, décembre 1976.

Photos : Courtoisie de Manon Fortin.

(NDLR: erreur de programmation. Le texte de Normand Houle aurait dû paraître le mercredi 23 juin. Mon erreur l’a retardé de quelques jours: Mille excuses à M. Houle et aux amateurs d’histoire de Verdun.)

spot_img

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
xxx video videos porno gratis porno gratis videos xxx gratis
X