Le litige entourant l’aménagement du plancher de danse du parc Georges-O’Reilly a finalement été réglé. L’entrepreneur Environnement Routier NRJ sera responsable des travaux correctifs et de ses coûts selon l’entente à l’amiable avec la Ville de Montréal.

Après avoir de nouveau entamé des pourparlers, les partis ont trouvé un terrain d’entente sur l’imbroglio, au mois d’août. L’arrangement a été conclu sans aucune reconnaissance de responsabilité et dans le but d’éviter les frais rattachés à un litige. Le procès était fixé cette année à la mi-septembre.

La piste de danse du parc Georges-O’Reilly accueille en moyenne 3000 danseurs par semaine, lors de la haute saison. L’entente prévoit que la Ville paiera à Environnement Routier NRJ la somme de 24 700 $ à titre de retenue contractuelle et pour des travaux additionnels. Pour sa part, Environnement Routier NRJ renonce à sa réclamation de 2100$. L’entreprise s’engage aussi à faire effectuer les travaux correctifs conformément aux exigences de la Ville et à assumer la balance des coûts reliés à ces travaux, évaluée à 34 800$. (Source MétroMédiaKatrine Desautels)