Depuis qu’elle a obtenu, en 2011, un Coup de Chapeau du Forum économique de Verdun, pour toutes les œuvres qu’elle a créées, la Verdunoise Jocelyne Ménard accumule les honneurs comme elle a mené sa carrière au gouvernement fédéral. Son plus récent succès ou mérite est celui d’avoir été choisie à la première édition de la Berlinale des Livres d’art 2021 (The First Berliner Art Book).

Jocelyne-222-2

Selon une courte recherche, « le First Berliner Art Book est une série de livres d’art visant à connecter les artistes, les galeries et le monde de l’art de manière directe et efficace ». La participation à cette série est, à l’invitation de l’Art Management Berlin (…) incluse dans ce livre d’art.

« J’ai toujours aimé bricoler et faire de l’art avec les objets de tous les jours, disait Jocelyne lors d’une rencontre pré-pandémie. J’achète des antiquités que j’aime rajeunir, rafistoler, de manière à les rendre plus jolies, à leur donner des notions artistiques », raconte Jocelyne, qui a aussi réalisé une exposition importante, en solo, au Centre culturel en 2015 L’artiste, qui conçoit pratiquement toutes ses œuvres en lien avec le patrimoine québécois, et dont la renommée l’a menée, entre autres, jusqu’à Québec, a aussi fait partie d’une exposition annuelle d’une durée de quatre ans dans le Vieux-Québec.

Jocelyne dispose artistiquement ses éléments sur une toile – elle mentionne souvent que des objets ajoutés dépassent souvent les cadres de ses œuvres !

Récemment, une de ses œuvres a été vue dans le bureau du maire de Verdun, Jean-François Parenteau – Les maisons de la rue May – et a souvent exposé au cours des dernières années sur la Promenade Wellington et au Café Fréjus, rue de Verdun. L’allusion à la carrière professionnelle de Jocelyne Ménard (avec un é sur la photo) remonde au fait qu’elle a œuvré durant 36 années au gouvernement fédéral, au ministère précédemment appelé de l’assurance-emploi et l’aide sociale.