19.8 C
Montréal
Vendredi, 14 juin 2024

Vélos volants

Un billet farfelu d’Yves d’Avignon

Ai-je la berlue ? Trop de vélo trop vite en trop peu de temps ! Science et fiction se conjuguent à un avenir futur. « Cinq drones puissants et ultralégers, s’attachant à un vélo réduit à un cadre et deux roues d’aluminium-béryllium, permettant de survoler à deux, trois ou quatre mètres d’altitude des grands de pans de ville sans crier obstacle ni obstruction !

Selon des données européennes – et ce rêve réel, mais anodin de réalité-, un vélo électrique/hélicoptère serait sur la liste des ingénieurs-inventeurs sur la courte liste des innovations locales ! Je vois ça d’ici ! Des autoroutes de vélos avec pilote breveté, signalant les meilleures allées et venues de la ville et de L’Île.

On sait déjà que des centaines de drones récréatifs et commerciaux circulent actuellement au Québec. Selon Transport Canada, « il est interdit de piloter un véhicule aérien non habité ou un drone d’une manière imprudente » ou négligente, sans avoir passé au préalable des tests approfondis de pilotage et détenir une connaissance des courants aériens, etc.

Peu dire : pollution, environnement, vitesse et tunnels obstrués feront désormais d’une nouvelle variante de transport du 3e millénaire. Imaginons le temps d’une boutade des engins volants seuls ou en tandems, circulant de part et d’autre du pont du Sieur Rem-de-Champlain, faisant fi des enfilades de finesses !

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img