Tracey Arial, Personnalité du mois d’août du Réseau Affaires Verdun

Par Robert Leduc

Autrice, rédactrice, écologiste: trois mots qui définissent bien la Personnalité du mois d’août du Réseau Affaires Verdun (RAV), Tracey Arial, reconnue pour son implication sociale, et particulièrement pour son engagement dans les Marchés fermiers de Verdun.

Tracey se décrit elle-même comme une «entrepreneuse créative qui explore l’identité canadienne en vivant une vie saisonnière». Elle ajoute qu’elle a «une double vie», entre l’écriture et l’action communautaire. En été, elle incite les Verdunois et Verdunoises à cultiver fruits et légumes et à acheter des produits locaux. En hiver, dans ses écrits, elle présente les ancêtres, les entreprises, les créateurs et créatrices d’ici dans des articles et des livres qu’elle publie.

Tracey Arial, gestionnaire des Marchés fermiers de Verdun, est la Personnalité d’affaires du mois d’août

«Verdunoise ancestrale»

Résidente du quartier Crawford Park, depuis 25 ans, Madame Arial s’est vite impliquée dans son arrondissement d’adoption. Pourtant née en Ontario, elle dit qu’elle est «une Verdunoise ancestrale», ayant découvert qu’une ancêtre, Etiennette Alton, était originaire de Verdun. «J’aime mon quartier, idéal pour la famille, et j’adore mon milieu de vie».

 

Son engagement socio-communautaire a commencé dans le domaine scolaire, notamment en tant que membre d’un comité de parents et d’un conseil d’établissement, pour ensuite se poursuivre dans les domaines écologique et environnemental, entre autres au Comité vert et à Transition Verdun, pour ne nommer que ceux-là.

«Les gens d’affaires doivent travailler en lien avec l’écologie, affirme Tracey Arial, membre du RAV depuis plusieurs années. À Verdun, on voit le travail que tous font ensemble, en concertation, et dans une bonne ambiance».

Formation, expérience, reconnaissance
Après avoir gradué de l’Université Western, en Ontario, en 1985, Tracey a suivi un tracé, – comme dans son prénom -, qui l’a menée à développer une grande expertise en alimentation sous plusieurs formes.

Depuis 2015, à Verdun, elle est gestionnaire d’une trentaine de marchés fermiers annuels. Elle participe aussi au Projet de compostage communautaire depuis 2017 et anime des ateliers en jardinage à la Coopérative Abondance Urbaine Solidaire (CAUS).

Tracey a également aidé à créer le centre de ressources en agriculture urbaine Grand Potager aux Serres de Verdun, en siégeant au conseil d’administration de 2016 à 2019.

Entre 1987 et 1992, Tracey a aussi œuvré successivement pour les gouvernements de l’Ontario, de la Floride et de l’Australie, à titre de directrice des relations publiques.

S’ajoute à sa feuille de route, une expérience de journaliste pigiste pour The Montrealer et The Gardian, depuis 1993; et des contrats de rédaction pour des livres, des communiqués de presse, des lettres, des textes de présentation et pour les médias sociaux.

Pour un livre écrit sur les vétérans, Tracey a reçu une plaque de reconnaissance de l’Association canadienne des anciens combattants du Vietnam du Québec, en 1997.

Tracey a aussi reçu un Certificat de l’Organisation du sud-ouest de l’Ontario, en 1985; le Prix régional de bénévolat Québec, en 2015; le prix Lawrence Jackson de la Professional Writers’ Association of Canada (PWAC), en 2009; et en 2010, un Certificat d’appréciation à titre d’ancienne présidente de l’école Le Vitrail, de 1994 À 2020.