-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Musée de l’homme à L’Île-des-Sœurs

Un texte de Normand Houle

Vous connaissez probablement le Musée canadien de l’histoire, situé à Ottawa. Saviez-vous qu’à la toute fin des années 1950, la députation de l’Île de Montréal déposait une demande au gouvernement fédéral afin de transporter chez nous une portion du Musée national d’Ottawa.

À l’époque, le gouvernement fédéral souhaitait scinder le Musée national d’Ottawa en deux musées distincts. Le premier serait consacré à l’Histoire naturelle et le second à l’Ethnologie des peuples. Les députés fédéraux locaux voulaient amener le second, qui porterait le nom de Musée de l’homme, à L’Île-des-Sœurs. On tentait de convaincre les gouvernants que la métropole canadienne ou sa région immédiate devait se doter d’un musée d’envergure nationale. 

Selon les projets de l’époque, l’ancienne Métairie des Sœurs recevrait une partie des richesses du Musée de l’homme. Un second bâtiment serait construit à proximité de la maison de pierre afin d’y recevoir une autre portion des trésors. Le coût de cette construction était évalué à 5 millions $.

De son côté, Ottawa conserverait le Musée d’histoire naturelle tandis que la région montréalaise offrirait aux visiteurs (comme on le disait à l’époque) une vaste collection de pièces amérindiennes et esquimaudes.

Sources : La Patrie du dimanche, 1 fév. 1959, Paul Coucke, p 90.

L’Île-Saint-Paul, Île-des-Sœurs, Marie-Anne Gauthier-Landreville (Sœur Saint-Damase-de Rome), Éd. De la Congrégation de Notre-Dame, 1970.

Photo : Archives Congrégation de Notre-Dame de Montréal.

Gisèle et Clovis Monarque, membres fondateurs de votre Société en 1995.

Saviez-vous que… Le vendredi 9 décembre, le conseil d’administration de la Société d’histoire et de généalogie recevait au restaurant Crescendo tous nos bénévoles qui, au cours de l’année 2022, ont donné de leur temps pour les activités de votre Société.

De toute évidence, les bénévoles sont importants au sein d’un organisme, ils font la différence par leurs connaissances et expériences. De plus, ceux-ci ont dû apprendre à circuler parmi les documents et les sites spécialisés en généalogie et apprivoiser l’histoire et la généalogie afin d’en faire partager ceux et celles qui se présentent à la Salle canadiana. Chapeau à tous ces bénévoles, ainsi qu’à leur conjoint pour leur dévouement et leur disponibilité, pour faire de la SHGV un groupe vivant et toujours en mouvement !

Cette soirée s’est déroulée dans la joie et le plaisir de discuter et d’échanger avec chacun et chacune. Une soirée à la mesure de votre Société.

Daniel Lafleur, Raymond L’Heureux et Gisèle Lafleur.

Être président de la SHGV représente pour moi un honneur, ainsi qu’un privilège de côtoyer des gens formidables et extraordinaires, qui ne comptent pas leurs heures à redonner à votre communauté et à partager leur savoir. Toutes et tous êtes les bienvenus à la Salle canadiana de la bibliothèque Jacqueline-De-Repentigny pour apprendre l’histoire de votre famille.

Josée Bernard, Richard Labossière, Martine Mimeault et Normand Houle.

Dans cette période de réjouissance et de partage, je vous souhaite, au nom de votre Société, beaucoup d’amour, d’écoute et de joie avec vos parents et amis.

Raymond L’Heureux
Président SHGV

 …..

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X