23 C
Montréal
Mardi, 21 mai 2024

Toute une histoire – Le Richelieu qui brûle

Normand Houle, passeur de mémoire 
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

On a tous entendu parler de traversiers qui étaient en opération au début du XXe siècle entre Verdun et la rive-sud. Cette semaine, la SHGV vous présente une photo du traversier Richelieu accosté au quai de La Tortue (à Laprairie ou à Verdun). On peut constater que l’embarcation à vapeur semble faite presque entièrement de bois.

Nous avons retracé ce qui pourrait être la fin tragique de ce traversier…

Selon le Nouvelliste et Le Devoir, le Richelieu aurait brûlé en fin de soirée ou durant la nuit du 22 au 23 septembre 1922. Aucune explication sur les causes de l’incendie, mais il appert que le câble reliant l’embarcation et le quai se serait embrasé et que l’embarcation aurait pris feu, pour ensuite dériver, enflammée, vers les rapides de Lachine. Le capitaine, ainsi que les 10 membres d’équipage qui dormaient à bord, auraient cependant eu le temps de se sauver en utilisant une chaloupe. 

Puisqu’aucune photo n’était associée aux articles, nous ne pouvons certifier que le Richelieu qui se trouve sur notre image de la semaine est bel et bien le même traversier, mais les dates de la photo (1910) et celles des articles (1922) portent à croire que l’on pourrait être en présence du même vaisseau.

Selon l’opinion de M. Billard, membre gouverneur de la SHGV, la photo présenterait le quai de La Tortue de Laprairie. La Société d’histoire et de généalogie de Verdun tient à remercier M. Billard pour ses recherches et son expertise.

Sources : Le Nouvelliste, 22 septembre 1922, page 1.
Le Devoir, 23 septembre 1922, page 3.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img