23 C
Montréal
Mardi, 21 mai 2024

Toute une histoire – L’ambiance Mirro-phonic

Normand Houle, passeur de mémoire 
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Déjà en 1936, au moins trois salles de cinéma luttent entre elles afin de se distinguer auprès de la clientèle verdunoise. Outre le Savoy et le Palace, le Fifth Avenue innove avec la mise en place du plus récent système Mirro-phonic. Relativement nouveau, le cinéma parlant fait encore sensation avec l’utilisation des premiers haut-parleurs. Le son Mirro-phonic a ceci de particulier ; il utilise plusieurs microphones en connexion avec autant d’amplificateurs. 

À l’époque, les cinémas, dont le Fifth Avenue, mettent à l’affiche deux films par représentation. Le film principal implique généralement une campagne promotionnelle bien orchestrée afin d’attirer la clientèle. Le second film est souvent de série B. On y retrouve des acteurs en début de carrière. 

Annonce de la grande ouverture du Fifth Avenue. Photo Archives S.H.G.V., SHG 29-041

Au début des années 1920, Verdun compte environ 25 000 habitants. Début des années 1930, la population a plus que doublé avec plus de 60 500 résidants. Ces chiffres peuvent expliquer, en partie, la présence de plusieurs cinémas sur notre territoire. Ceux-ci cherchent à se démarquer de la concurrence par des éléments distinctifs pouvant faire la différence pour la clientèle.

Grâce à une technologie qui se démarque, le Fifth Avenue avait-il une longueur d’avance sur ses compétiteurs ? L’histoire ne le dit pas… 

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img