0.9 C
Montréal
Mercredi, 21 février 2024

Dans la foulée de Michel Cusson, marathonien, coureur

Texte et photographies de Gilles Dubien

C’est en effet le 6 mars que les membres du Club Lions de Verdun accueillaient un conférencier d’envergure internationale, Michel Cusson. Ça aurait pu être à titre de photographe émérite ou d’éditeur en chef de classe mondiale, des qualités et des qualificatifs que Michel Cusson mérite qu’on lui attribue pour l’excellence de son travail et l’importance de sa contribution à la vitalité économique, sportive, sociale, culturelle et communautaire de Verdun–L’Île-des-Sœurs, qu’on l’a invité à prendre la parole. Plus impressionnant encore, c’est à titre de marathonien d’expérience et de virtuose du surpassement personnel qu’on l’a fait.

Lucie et Yan Nguyen de la Maison du réconfort reçoivent des mains de Joanne Blais, Jocelyne Grenier et Louise Bonenfant Grenier du Club Lions de Verdun, des sacs cadeau destinés à des femmes, victimes de violence conjugale.

En guise d’introduction et de prélude

En guise d’avant-propos à l’allocution tant attendue de Michel Cusson, c’est dans le contexte de la Journée internationale des droits de la femme, que la présidente, Lion Jocelyne Grenier, appuyée par la vice-présidente, Lion Louise Bonenfant Grenier et par la trésorière, Lion Joanne Blais, fit don de douze sacs cadeau à la Maison du réconfort, un organisme communautaire à but non lucratif qui a pour mission d’accueillir dans un milieu de vie sécurisant les femmes victimes de violence conjugale avec ou sans enfant(s). La Maison du réconfort était représentée par mesdames Lucie et Yuan Nguyen.

L’épinglette du Gouverneur du district U-1 des Lions International, Makram Nicolas Haddad.
Lion Michel Gervais reçoit sa barrette de 25ième anniversaire des mains du Gouverneur du district U-1 des Lions International, Makram Nicolas Haddad.

Par la suite, le gouverneur 2022-2023 du district U-1 des Lions International, Makram Nicolas Haddad, prit la parole pour souligner l’importance du recrutement pour accroître l’effectif et assurer la pérennité du mouvement.  Il profita de son passage au Club Lions de Verdun pour remettre des chevrons anniversaire de 35, 25 et de 15 ans selon le cas, aux Lions André Savard (1987), Louis Blais (1987), André Grenier (1987), Michel Gervais (1997) et Jean-Claude Sensemat (2006) ainsi que des

Lion Jean-François Guay reçoit un exemplaire de l’épinglette du Gouverneur du district U-1 des Lions International, Makram Nicolas Haddad.

exemplaires de son épinglette de gouverneur aux deux plus jeunes membres du Club Lions de Verdun, Lion Flora Lancri et Lion Jean-François GuayAndré Savard et Jean-Claude Sensemat se sont excusés de ne pouvoir participer à ce souper.   Pour sa part, le Club Lions de Verdun fit un don de 200 $ aux œuvres du gouverneur du district U-1, Lion Makram Nicolas Haddad.

Présentation du conférencier invité, Michel Cusson

Lion Georges Bossé présente Michel Cusson comme un Verdunois non seulement parce qu’il est né à Verdun mais plus encore, parce qu’il est Verdunois de cœur.  C’est lui, dit-il, qui était de l’équipe de graphistes à avoir élaboré les premières maquettes de La Presse +.  Il est un entraîneur de marque pour les coureurs en herbe et ceux qui sont plus avancés.  Lion Georges Bossé le définit comme un marathonien émérite, un marathonien, rappelle-t-il, qui a participé au tristement célèbre marathon de Boston en 2013, celui-là même qui a connu un événement terroriste majeur.

Michel Cusson aurait dit, relate Georges Bossé : « Vous ne pensez pas un jour passer par Verdun pour vous rendre à Boston. Un marathon ou une course ne consiste pas simplement de courir, mais c’est, avant tout, un défi personnel. »

Dans la foulée de Michel Cusson

Dès le départ, Michel Cusson amène l’auditoire dans son monde, dans sa vie.  Son objectif en prenant la parole devant les membres du Club Lions de Verdun et leurs invités est de les inciter à bouger davantage.

Il parle du réseau social auquel il a adhéré, STRAVA, la plateforme des personnes qui aiment bouger, voire, qui pratiquent une activité physique. Il affiche son profil et explique pourquoi il a choisi de se présenter comme le « ONZIÈME ».  C’est tout simplement parce que Verdun a été qualifié le onzième endroit au monde où il fait bon vivre.

Il met en évidence par une question participative que Verdun-L’Île-des-Sœurs ressources de personnalités connues du monde du sport.  Avec l’aide des participants, il en revoit une courte liste dont Danielle Sauvageau, Ron Piché, Guy Charron, Arthur Therrien, Denis Savard, Lorne Worsley, Marc Joanette, Yvon Robert et Dollard St-Laurent, entre autres.

« Sortir de sa zone de confort » est son mot d’ordre.  Il est un coureur, dit-il, pas seulement un marathonien, car il a expérimenté tous les types de course incluant un parcours de 100 kms. Michel Cusson a couru 33 280 km en 12 ans. Il est à 9000 km de compléter la distance équivalente au tour du globe et vise à accomplir une fois et demie cette distance par le temps qu’il prendra sa retraite.

Par la suite, Michel Cusson amène les participants avec lui dans le temps à partir de son premier « challenge », soit le moment où il a mis son père au défi de courir contre lui alors qu’il était enfant, jusqu’à ce jour.  Il précise que son père l’avait défait dans le stationnement de l’Auditorium.  Il fait vivre à l’auditoire chacune des étapes de sa brillante carrière de coureur, de marathonien et d’entraîneur à travers les ans. Il ressort les détails marquants et aussi savoureux de chacune des épreuves auxquelles il a participé et les agrémente de photos, de courtes vidéos, de souvenirs, de dossards et de médailles.

« Sortir de sa zone de confort » est le mot d’ordre de Michel Cusson. « Pas seulement un marathonien », car il a expérimenté tous les types de course incluant un parcours de 100 kms. Le marathonien a couru 33 280 km en 12 ans.

Il s’attarde à parler plus longuement de son expérience au marathon de Boston de 2013, l’année de la tristement célèbre catastrophe et comment, par un concours de circonstances qui lui ont été favorables, il a tardé à retourner à la ligne d’arrivée et ainsi d’être témoin de l’impensable soit deux explosions qui ont marqué cet événement et qui est passé à l’histoire en laissant des images indélébiles dans la mémoire collective et individuelle des gens. 

Michel Cusson parle des nombreuses personnalités d’envergure nationale et internationale qu’il a croisées dans son parcours et relève quelques anecdotes intéressantes et amusantes. Il souligne avec amour, l’appui inconditionnel que lui ont apporté sa conjointe et sa fille.  On retrouve sa conjointe à chacune des lignes d’arrivée que le conférencier a franchies dans le monde : Montréal, Boston, New York, Berlin, Chicago et Barcelone pour n’en nommer que quelques-unes.  Elle lui crie à chaque fois : « Allez Michel, sors de ta zone de confort! » ou encore « Bravo Michel Cusson! »  Elle a été témoin de sa performance lorsqu’il a atteint l’objectif qu’il s’était fixé soit de réaliser un record personnel sur la distance du marathon. C’était à Berlin et Michel Cusson avait complété la course en 2 heures 45 minutes et 32 secondes, performance qu’il surpassera l’année suivante en 2018 sur le parcours du marathon de Montréal en retranchant 43 secondes au chrono.

Au cours de la soixantaine de minutes qu’a duré son allocution, il relate et raconte plein d’anecdotes sur d’autres activités et manifestations sportives auxquelles il a participé.

Michel Cusson termine son allocution en faisant état de l’histoire de Walter Young, un Verdunois qui a gagné le marathon de Boston en 1937.  Il ajoute qu’il tente de faire quelque chose de tangible pour faire reconnaître l’apport de Walter Young à la renommée de Verdun.

Lion Georges Bossé invita Lion Daniel Thériault à s’approcher pour remercier Michel Cusson au nom de la présidente, Lion Jocelyne Grenier et de tous les participants au souper. 

Ça se passait le 6 mars 2023. Prenez note que Michel Cusson participera au marathon de Boston le 17 avril prochain.  S’il-vous-vient l’idée de participer vous aussi au marathon et de le suivre lors de cet événement, écrivez-nous, nous vous ferons parvenir une photo de Michel, vu de dos pour que vous puissiez bien l’identifier.  À l’inverse, si vous croyez que vous le devancerez, nous vous invitons à lui faire parvenir votre photo, vue de dos, pour que lui puisse vous identifier dans sa foulée.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X