19.4 C
Montréal
Samedi, 22 juin 2024

Rencontrer Jodler, c’est Vital !

Le président de la Maison Bienvenue est la personnalité de juin du RAV

Texte de Robert Leduc
Photographie de Michel Cusson

Après L’Heureux, Raymond, après Dubien, Gilles, voici Vital, Jodler, un autre membre du Regroupement Affaires Verdun (RAV) dont le nom de famille, le patronyme, est un aptonyme, ce qui veut dire que son nom lui va bien. C’est tout à fait vrai pour le cofondateur et président du conseil d’administration de la Maison Bienvenue, qui est choisi la personnalité du mois de juin du RAV.  

Jodler Vital, dont on sent dans l’immédiat toute la vitalité, commence ses journées en parcourant près de 30 kilomètres de bicyclette dans Verdun et le grand Sud-Ouest. « Pour moi, c’est la discipline et l’énergie ; c’est aussi un temps de réflexion ; toute mon inspiration vient de là », confie notre homme en début d’entretien dans un café de la rue de Verdun.

Jodler Vital, dont on sent aussi la rigueur, la détermination et l’assurance, a tout un parcours personnel et professionnel. Déjà doué pour les langues — il en parle sept, dont le créole, évidemment — il a quitté son Haïti natal, où il était guide touristique, pour se rendre au Honduras, en Amérique Centrale, où il a justement enseigné les langues. C’est là aussi qu’il a rencontré sa femme, la Québécoise Myriam, devenue la mère de leurs cinq enfants.

La Maison Bienvenue accueille les personnes migrantes sans statut et sans papier

Bienvenue aux personnes migrantes

Tout a commencé il y a deux ans lorsque nous avons visionné pour la première fois un documentaire sur la vie des sans-papiers. Ce documentaire nous a particulièrement bouleversés, nous laissant sur les mots d’une jeune femme migrante : « vous pouvez regarder un documentaire et dire : “ô, c’est terrible !”. Mais au bout du compte, vous regardez juste la télé. Vous pouvez l’éteindre. Vous pouvez vivre votre vie. » Cette soirée-là, tout a changé. Nous savions au fond de nous que nous ne pouvions plus rester sans agir.

En tant qu’intervenantes communautaires, nous rencontrons une vulnérabilité encore plus grande, jour après jour, depuis ces deux dernières années dans nos rendez-vous avec des familles. Ces rencontres nous ont permis de comprendre les besoins pour lesquels nous pourrions faire changer les choses. C’est ainsi que le projet « Maison Bienvenue » est né dans nos rêves les plus fous, et à force de rêver, nous l’avons écrit. Ensuite, nous avons décidé de rencontrer d’autres maisons d’hébergement tel que nous imaginions la nôtre.

Dans cette maison, nous voulons donner un instant de répit pour ces familles, un cocon et un tremplin pour cette nouvelle vie qu’ils espèrent tant avoir ici dans notre beau pays. De même, nous désirons leur permettre de prendre leurs marques et de faire leurs démarches d’immigration sans stress.

“Ô, c’est terrible !”

« Mais au bout du compte, vous regardez juste la télé. Vous pouvez l’éteindre. Vous pouvez vivre votre vie. »

Nos services

« Je suis un bon vivant, dit monsieur Vital, j’aime la vie, j’aime rire », confie-t-il, tout sourire, au moment de se lever de notre table, de se serrer la main et de se quitter. Voilà qui répond tout à fait à la définition de son aptonyme qu’il porte bien.

Bonne route Jodler Vital ! 

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img