23 C
Montréal
Mardi, 21 mai 2024

Pier Hébert, le technicien au service de la matière

Pier Hébert
Il ne suffit pas de pratiquer l’art, il faut l’incarner – cette formule semble être faite sur mesure pour Pier Hébert, alias 22. Comment alors décrire ou cataloguer ce qui se vit dans toutes les dimensions de l’être ? Nous n’essaierons même pas de le faire, le résultat n’aboutirait qu’à une déception. 

Texte de Marek Zielinski
Recherche de Luz Garcia de Zielinski

Pier grandit sur une ferme où tout lui parle, tout l’inspire, tout le stimule. En mangeant des patates, il en crée des sculptures ; en regardant autour de lui, il voit des visages, des formes. Il est né sous le signe du Cancer, doté donc d’une nature lunaire, les pieds bien ancrés dans les nuages – selon sa propre expression. Puis, il part en voyage. Un vrai, pas un déplacement. Il rencontre du monde, il explore ses propres limites, ses méandres. Saltimbanque, il se joint à une troupe de cirque. L’art est partout, mais encore inaccessible, faute d’un solide savoir-faire. Pier retourne à Montréal, s’inscrit à l’UQAM pour y acquérir ce savoir qui lui fait défaut. Il est insatiable et touche à tout, de la céramique à la couture, en passant par toutes les autres techniques artistiques. Il confectionne ses propres vêtements, y trouvant un moyen d’expression par excellence personnel – une deuxième peau. Avec ses cheveux colorés et sa pilosité faciale tout autant bariolée, il est lui-même une œuvre d’art ambulante.

Insatiable et touche à tout –


Œuvre d’art ambulante –


Les pieds bien ancrés dans les nuages…

En 2001, il tombe sur une pancarte invitant ceux qui nourrissaient un projet artistique d’entrer dans un local situé sur la rue de l’Église à Verdun. Il y entre et rencontre du soutien et un environnement propice à créer et à partager sa passion. Fin septembre 2001, il participe à la Journée de la culture au chapiteau Physergo derrière le Natatorium. Cet événement attire les artistes de Verdun qui se constituent par la suite dans un regroupement Les Argoulets.

L’année suivante, le même projet prend de l’envergure et comprend désormais plusieurs volets, comme le body painting ou la peinture sur le bitume. La synergie artistique se manifeste par l’apparition de plusieurs organismes à vocation artistique, comme NuArt café ou la galerie-café L’Oreille de van Gogh. Nombreuses expositions se tiennent dans différents locaux sur la Well – l’arrondissement entre en effervescence qui préfigure ce qu’il est aujourd’hui. 

Ne faisant jamais les choses à moitié, Pier se brûle un peu, perd de son enthousiasme et démissionne du poste de président des Argoulets. Il veut retourner à la création pure, qui a été reléguée en arrière plan par ses obligations administratives au sein du groupe. Ce retour se fait à travers la sculpture, sa discipline de prédilection. Il affectionne particulièrement le bois, facile à travailler, qui titille plusieurs sens à la fois (le toucher, l’odorat) et qui a l’avantage d’être vivant. La pierre est le plus difficile de matériaux, mais aussi le plus magique, formé durant des millions d’années. La technique revêt pourtant moins d’importance que la manière d’aborder l’art. Tout passe par le cœur, par le dévouement total, par l’abandon. Pier serait le dernier à prétendre au titre de l’artiste, il se considère surtout comme un technicien au service de la matière. 

Aujourd’hui, à l’orée de sa retraite bien méritée – Pier est un électricien de formation et a exercé ce métier durant de nombreuses années – il s’apprête à replonger de nouveau dans la création artistique. Il se prépare à ouvrir un atelier entièrement équipé pour lui permettre de donner libre cours à son imagination fertile. S’est-il assagi avec le temps? Difficile à dire. Même s’il n’arbore plus une coiffure multicolore, son originalité – affranchie de tout artifice – est restée intacte. Nous espérons le constater par nous-mêmes lors d’une future exposition. Pier n’anticipe rien, il laisse les choses venir à lui. Quoi qu’il arrive, nous gardons un œil (admiratif) sur lui.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img