-5.4 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Pavillon Snack Bar – pour mordre dans le bonheur

Par Marek Zielinski
Recherche de Luz Garcia de Zielinski

La Wellington se rallonge. Au figuré, bien entendu, mais aussi au propre, car le vaillant piéton qui se lance dans l’exploration des commerces de notre artère principale doit désormais parcourir une distance nettement plus large. Au temps du café-galerie L’oreille de Van Gogh (il y a une quinzaine d’années), au coin de la troisième rue, le trafic piétonnier se perdait dans une espèce de triangle de Bermudes à la hauteur de l’IGA. Aujourd’hui, grâce aux commerces et cafés comme Pavillon Snack Bar, situé au 5200 de la Wellington, la promenade se rallonge de quelques coins de rue.

Le pain aux bananes sans égal

Depuis décembre 2020, Pavillon Snack Bar est devenu incontournable dans le paysage gastronomique de Verdun. Portée à bout de bras par deux complices de longue date, Andrew Soulis et Sean Hayes, Pavillon mise sur la qualité de ses produits. Tom Sulik, le gérant de l’établissement et un torréfacteur de Montréal, fondateur de la maison Trillium, fournit le café de saveur et texture exceptionnelles et conçues exclusivement à l’attention du Pavillon. Un menu varié saura satisfaire tous les goûts, même les plus aventureux qui aiment une touche d’exotisme dans leur assiette. Par contre, avec leur pain aux bananes et brisures de chocolat, réputés le meilleur en ville, les deux comparses nous amènent tous à la maison, au coin le plus douillet. Il était déjà leur atout lors du projet précédent, Le Café Mastiff, situé dans un immeuble à bureaux du Centre-Ville. Il les a suivis à Verdun et a su conquérir les habitants du quartier.

À l’abordage de Verdun

Pourquoi Verdun ? La sœur d’Andrew y demeure depuis une dizaine d’années, lui-même y a vécu cinq ans et en est tombé amoureux. Féru de l’architecture, il a été également séduit par le local, dont il a su préserver et même accentuer le caractère si particulier. Le nom de l’établissement n’a pas été choisi au hasard non plus, il fait référence au pavillon du bord de l’eau à Verdun, un lieu pour danser et se réunir. Pour moi, il a une consonance maritime et militaire, un symbole de ralliement, de cause commune, des idées partagées. Comme notre quartier, Pavillon est un endroit accueillant, ouvert, procurant à tous un sentiment de bien être, de sécurité. Rien d’étonnant donc qu’entre les deux c’est une belle et durable, nous le souhaitons, histoire d’amour. Leur café précédent a dû fermer à la suite des restrictions imposées par la pandémie (la fermeture des bureaux principalement – la pandémie a eu quand même quelques retombées positives pour Verdun !) Andrew et Sean se lancent alors dans ce projet d’un restaurant de quartier, où l’on vient par plaisir et non par commodité, et où l’on vous accueille par votre prénom.

Ici, on n’engloutit pas son sandwich en toute hâte –, on le savoure, on prend son temps et on le fait suivre par un dessert et le meilleur café en ville.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X