-3.6 C
Montréal
vendredi, décembre 9, 2022

Ornithologie: l’oiseau qui s’invite

À Lire

Vacher à tête brune
Molothrus ater
Brown-headed cowbird
Ordre des passériformes
Famille ictéridés

Texte et photos de Mario Lefebvre

Le plaisir est toujours renouvelé, amateur(es) d’ornithologie, à vous faire lire une fois de plus mes chroniques qui portent sur mes découvertes aviaires. Voici le vacher à tête brune. En images, vous serez à même de constater la tête brune chez le mâle. La femelle est un peu plus petite et possède une livrée gris-brun plus terne uniforme sur tous les corps. Le mâle a le dos noir avec des reflets bleutés, un bec court et fort presque conique, comme les cardinaux, les becs errants, pour ne nommer que ceux-ci.

Ce passereau, unique en Amérique du Nord, a un dimorphisme sexuel bien particulier que l’on appelle; le parasitisme de couvée. Ce qui veut dire que la femelle ne construit pas de nid et le mâle non plus. La femelle à la difficile tâche de trouver un nid d’hôte pour y laisser ses œufs ! Eh oui, cet oiseau étrange pond ses œufs dans les nids des autres espèces dans le but de faire élever ses petits par les autres oiseaux. La femelle se perche en hauteur et surveille le va-et-vient des autres oiseaux afin de trouver un nid dans lequel elle déposera son œuf. La plupart du temps, la femelle ne laissera qu’un seul coco, pour que l’oiseau hôte ne remarque pas la différence avec ses propres œufs.

Le vacher à tête brune est un oiseau qui vit dans les boisés clairs, parmi d’autres espèces comme le carouge à épaulettes et le quiscale bronzé. Il se nourrit d’insectes, de graines et autres invertébrés.C’est un oiseau discret que l’on peut apercevoir à l’occasion dans les milieux suburbains, mais demeure plus rare à observer, peut-être attribuable au fait qu’il exploite littéralement ses congénères, par son comportement égoïste.

La femelle du vacher à tête brune, pondra un œuf par jour durant 4 à 5 jours, quelle déposera ça et là dans les nids de ses voisins. Elle prendra une pause et recommencera ce processus une dizaine de fois annuellement. Au total, en faisant le décompte, elle pond une quarantaine d’œufs tout au long de l’année. Habituellement, les autres espèces d’oiseaux pondent environ une quinzaine d’œufs au total pendant la même période. Donc il est d’une évidence que cet oiseau est un spécimen à part. Nullement conscient ou responsable de cette pratique peu enviée, la nature l’ayant fait ainsi.

Notre vacher à tête brune ne s’arrête pas là! Comme il fait élever ses petits par les autres espèces d’oiseaux, il en résulte de fortes conséquences pour les oisillons nés de l’espèce hôte. Les œufs du vacher sont plus gros et prennent moins de temps à éclore. Ce qui a pour effet que cet oiseau parasitaire sera alimenté plus tôt et obtiendra la meilleure nourriture, par l’espèce d’oiseau ou il aura été déposé.

Les études sur le vacher à tête brune démontrent que ce dernier peut ainsi faire squatter sa couvée par une centaine de nids déjà construits, et ce, sans faire le moindre effort. Un oiseau bien de chez nous, le merle d’Amérique, ne se fait pas prendre au jeu, car il expulse l’intrus dès son arrivée. Les autres espèces d’oiseaux se font jouer un tour, en élevant des oiseaux qui ne sont pas des leurs, en négligeant même ses propres oisillons en les chassant du nid, lorsqu’ils démontrent la moindre faiblesse.

En terminant, laissez-moi vous rappeler que chaque oiseau est intrigant. Le monde aviaire nous surveille, nous épie en volant au-dessus de nos têtes et est des animaux fascinants qui contribuent à la grande chaîne alimentaire. Sans les oiseaux, sans les abeilles et toute cette faune, la race humaine n’existerait tout simplement pas.

spot_img

Plus d'articles

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
X