16.8 C
Montréal
mardi, août 16, 2022

Ornithologie: la mère nourrice

À Lire

 

Texte et photos de Mario Lefebvre

Quiscale bronzé
Quiscalus quiscula
Common grackle
Ordre passériformes
Famille ictaridae
Genre Quiscalus

Laissez-moi vous parler un peu du quiscale bronzé. Il fait partie d’une grande famille d’espèces d’oiseaux, les ictéridés, et on le retrouve partout au nord-est du continent américain. Certaines espèces vivant plus au Nord migreront l’hiver venu. Très présent dans les banlieues et les parcs, le quiscale bronzé ne craint pas l’homme ; il est plutôt fugace, ce qui veut dire qu’il arrive en trombe et repart tel un fugitif.

En image, vous verrez le quiscale bronzé s’apprêtant à nourrir son juvénile avec un papillon qu’il a capté en vol. Par chance, j’étais présent, au bon moment. Assis bien confortablement dans ma chaise de bois Adirondack de jardin, la caméra au cou, j’ai aperçu ces deux oiseaux se poser sur un toit en bardeaux, derrière chez moi. J’ai fait ni un, ni deux, et j’ai cadré en vitesse la scène qui se déroulait… devant mes yeux. En quelques secondes, l’adulte attrapait son papillon et se retournait vers le petit pour lui faire goûter ce mets exquis ! Une dizaine de photos plus tard, ils étaient repartis.

Les invertébrés et les insectes sont riches en protéines, les oiseaux trouvent toute la vitalité dont ils ont besoin en se nourrissant de ces bestioles. Si ce plat délicat pour l’un n’était pas si repoussant pour l’autre, à nos yeux, il serait bénéfique d’en manger couramment dans notre santé. Cela dit, notre quiscale bronzé a un jumeau, le quiscale rouilleux, mais son plumage est différent : il est brun clair et n’a pas ce bleu à la gorge qui miroite au soleil lors de ses déplacements.

Au printemps, le quiscale bronzé s’inclinera devant la femelle quand viendra le temps de construire le nid. Cette dernière utilisera des brindilles, des plumes, des racines et des fils pour former une coupole où les œufs seront couvés pour une quinzaine de jours. D’un gris bleuté, les sept petit œufs s’ouvriront pour faire jaillir les oisillons. Nourris au nid sur une branche de conifère, loin des regards, les rejetons prendront du gallon et seront prêts à leur premier envol au bout d’une vingtaine de jours.

Comme ses parents, le quiscale bronzé juvénile se nourrira principalement au sol. Parfois à la recherche d’un ver de terre ou d’une graine tombée d’un arbre, il trouvera facilement de la nourriture grâce à son bec grand et fort qu’il enfouira dans le sol pour mieux déloger son butin. La livrée du quiscale bronzé est noire et son cou est bleu marine ; lorsqu’il avance par terre en marchant, il donne des coups de tête et fait ressortir l’azure de son plumage. Ses yeux jaunes et sa pupille noire lui confère un regard malicieux. La couleur bronze se voit chez l’adulte quand le soleil frappe ses rémiges.

Je vous invite à lire et à admirer cet oiseau riverain ; j’en profiterai pour vous faire part de mes découvertes…

spot_img

Plus d'articles

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
X