19.4 C
Montréal
Vendredi, 12 juillet 2024

Frère cardinal

Par Mario Lefebvre
Collaboration spéciale

Nom : Cardinal du nord
Non latin : Cardinalis cardinalis
Nom anglais : Northern cardinal
Famille des Cardinalidés

L’oiseau le plus populaire dans nos cours, sur nos fils et dans nos boisés et jardins, est assurément le cardinal du nord, qui a vu son nom être officialisé récemment en 1985. Appelé autrefois oiseau rouge ou cardinal commun, cet oiseau, rouge écarlate au chant sonore marqué, demeure une figure de proue pour nous, les ornithologues amateurs ainsi que pour les néophytes. Le mâle est rouge-cramoisi partout sur le corps sauf sur le masque facial, qui est noir. La femelle est ocre café avec des teintes de rougeâtre aux rectrices et aux rémiges. Son bec est orangé. Ils ont en commun la huppe sur la crête de la tête.

Le cardinal est granivore et complète son alimentation avec des larves d’insectes, des fruits et est friand de nos graines de tournesol et de carthame déposées dans nos mangeoires.

Ces photos en mortaise démontrent bien qu’il est présent partout autour, en ce moment même où j’écris ces mots. Du matin au soir pendant la période nuptiale, qui se déroule en ce printemps tardif, vous entendrez le mâle chanter et crier sa présence en gardien farouche, protégeant son aire de répartition. L’aire de répartition est ce territoire délimité par chaque espèce, en quelque sorte, leur habitat.

Au printemps, la femelle cardinale construira le nid et le mâle fournira les matériaux nécessaires à la construction. En forme de coupe, madame tissera le nid avec brindilles, radicelles, feuillages, bandes d’écorce et mauvaises herbes et tapissera de petites feuilles douces et de poils le fond de son nid. Avec la forme de son corps, elle épousera le nid et à l’aide de son bec et de ses pattes il prendra forme. Les œufs seront couvés exclusivement par la femelle, le ‘‘mâle’’ trop occupé à se pavaner et s’égosiller au faîte des arbres à l’affût d’un étrange qui pourrait porter atteinte à sa réputation!

Les cardinaux ont de deux à quatre portées annuellement. La femelle couvant ses œufs sera nourrie par le mâle de bec à bec directement au nid. Les oisillons seront prêts à éclore après une douzaine de jours et seront nourris par les parents avec des insectes. Au bout de 15 jours, ils seront à leur premier envol. Le cardinal du nord est une espèce répandue dans le sud du Québec et en Nouvelle-Angleterre, et encore plus présente dans le sud des États-Unis jusqu’au Mexique. D’ailleurs, sept des États américains de l’est possèdent le cardinal du nord comme emblème. Le réchauffement climatique a pour effet de le faire monter de en plus au Nord.

Le chant du cardinal est varié, mais il comporte certaines vocalises qui se reconnaissent à l’oreille. D’un sifflement fort, clair et largement lié, il lance un : puti puti puti, huit huit huit, tipiou tipiou tipiou tipiou, tioup.

Ce chant accrocheur et répétitif devient un vers d’oreille. Dans les hauteurs de nos arbres, vous le reconnaîtrez de deux façons : son chant tellement démarqué et audible à des centaines de mètres, et sa couleur rouge vif.

Bon début d’avril. Mirez bien l’horizon dans vos lentilles ; les nouvelles espèces d’oiseaux qui reviennent de migration sont à la veille d’un retour.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img