28.7 C
Montréal
Dimanche, 14 juillet 2024

Mûr.e pour entreprendre

Entrevue avec Maryse Murray, formatrice et coach en entrepreneuriat : « qu’est-ce qui anime votre implication sociale ? »

Une entrevue d’Adeline Louison
Collaboration spéciale

« Depuis 10 ans, je suis formatrice et coach en entrepreneuriat. J’aime les projets diversifiés, ceux qui ne rentrent pas nécessairement dans les cadres entrepreneuriaux traditionnels. J’ai récemment terminé un MBA en conseil en management avec comme sujet d’étude le codéveloppement et la cocréation spécifiques aux porteurs et porteuses de projets. » – Maryse Murray.

Résidente de Verdun depuis six ans, « j’ai tout de suite été séduite par la vie communautaire distincte du sud-ouest. J’ai fait du bénévolat auprès de JAME et de la TCRAV où j’ai constaté la résilience de notre tissu social. Je crois à la force citoyenne, en la capacité des individus à changer les choses à l’échelle humaine. J’y contribue en mettant les outils de design thinking et de cocréation au service des organismes qui désirent créer un impact. »

Sujets qui vous préoccupent

Maryse Murray s’intéresse aux nouveaux modèles d’habitation sociale et aux enjeux du vieillissement dans nos sociétés. « Les aînés d’aujourd’hui sont bien différents des générations qui les ont précédés. En plus d’être plus nombreux, ils arrivent à la retraite en meilleure santé et avec l’envie de s’impliquer autrement, tout en respectant leurs envies de voyage, de liberté et de présence auprès de leur famille. »

« Offrir de nouvelles options pour les aînés dans nos communautés, m’a amenée à collaborer avec Présâges, un organisme en innovation sociale destinée aux aînés, et cocréer la formation Mûr.e pour entreprendre.

Maryse Murray : « pour entreprendre de collaborer et cocréer ».

« Des outils conçus pour que les idées soient agiles et évoluent au gré des changements de marché »

« Mûr.e pour entreprendre est un programme qui s’adresse aux personnes qui désirent rester actif socialement et qui cherchent la façon de mettre en place un projet à leur image mais surtout qui leur apporte du bonheur, explique ensuite Maryse. Il peut s’agir de marier passion et revenu supplémentaire à la retraite, comme cela peut être un projet qui nous tient à cœur, mais que l’on décide de développer à temps partiel. Démarré, juste avant la pandémie, le programme s’est transformé pour répondre aux besoins de sa clientèle. »

« Nous avons maintenant deux parcours de formation et travaillons sur une offre de conférences sur la préparation à la retraite. Pour les deux parcours, nous sommes partis du constat que les retraités arrivent après une vie riche d’expériences et que nous devions adapter notre programme à leurs réalités (rythme d’apprentissage, rôle de proche-aidant, fatigue virtuelle, etc.). Nous avons observé que les participants avaient besoin d’être entourés. En effet, avoir une idée dans sa tête c’est bien, mais avoir l’opportunité de la valider et de continuer de développer cette idée en équipe fait toute la différence. »

À cette façon de réfléchir avec d’autres porteurs de projet, Maryse a entrepris ses connaissance du savoir technique en considérant des start-ups actuelles soit : le design thinking, les modèles d’affaires, le lean start up. « Des outils conçus pour que les idées soient agiles et évoluent au gré des changements de marché. Que les outils soient utilisés pour des projets de cœur et d’implication ou des besoins de revenu supplémentaire à la retraite, ils permettent de continuer à s’adapter aux aléas de la vie. La communauté des participants « gradués » du programme se rencontre encore pour faire faire évoluer ensemble leurs projets respectifs. Ils ont en commun les outils et la façon unique à Mûr.e pour entreprendre de collaborer et cocréer. »

Justement, Maryse Murray nous avise que commencera sous peu un parcours découverte, en marsà la bibliothèque Jacqueline-De Repentigny, « une occasion unique de découvrir les outils principaux de Mûr.e pour entreprendre et de former une communauté d’entraide de porteurs de projet. Ce programme mis de l’avant avec la direction des bibliothèques de la ville est offert gratuitement aux Verdunois. »

La formation débutera le lundi 13 mars, à 9 h 30 à 12 h 30, pour se terminer le 12 juin 2023. Les personnes intéressées peuvent contacter la bibliothèque Jacqueline-De Repentigny pour plus d’informations au 514-765-7014 ou sur la page Facebook des bibliothèques de Verdun.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img