19.4 C
Montréal
Vendredi, 12 juillet 2024

Moi, je joue au bridge !

Que faites-vous le mercredi, de 15 h 30 à 17 h 30 ? Dès le 12 avril, vous pourrez apprendre à jouer au bridge !

Texte Carole Pelletier

Des cours de bridge pour tous, ça existe et pas plus loin qu’à La Station, à l’Île-des-Sœurs. Sont invités tous les Verdunois et leurs amis, et ce pour la modique somme de 25 $ pour 12 semaines. De l’inédit dans le domaine !

Le bridge ? 

Fernande est le professeur de bridge de La Station.  Il s’agit d’un jeu de cartes qui se joue entre deux équipes de deux personnes. Il s’agit de réaliser un contrat, ce qui veut dire de faire le nombre de levées pour lequel on s’est engagé. Il y a globalement deux parties au jeu, soit les enchères où chaque joueur tente de décrire son jeu – afin de déterminer le bon contrat. Et le jeu de cartes lui-même, où le déclarant cherche à réaliser le nombre de levées annoncées, ou plus… Le partenaire du déclarant s’appelle le mort.

Maintenant, les enchères font l’objet d’un nombre impressionnant de conventions. Celles-ci sont fort pratiques parce qu’elles sont utilisées internationalement. Vous passez l’hiver dans le Sud ? Les règles sont les mêmes. Partout vous pouvez donc vous livrer à votre jeu préféré.

Pourquoi ?

Vous en avez déjà l’habitude et vous aimez y jouer : tant mieux! Vous ne savez pas jouer et l’idée de vous livrer à ce sport intellectuel vous tente : bonne affaire. La question a été étudiée et il y a de nets bénéfices à y jouer. Le bridge stimule vos neurones. Il exige de la concentration, de la réflexion et beaucoup d’apprentissage « par cœur ». On le crédite de retarder le déclin mental de façon substantielle. Mais, on a intérêt à ne pas attendre un âge trop avancé pour s’y mettre car la mémoire est une faculté qui oublie avec les années qui passent.

Nous avons donc visité la classe et rencontré Fernande et quelques-uns de ses étudiants. On en était au chapitre 8, soit les deux conventions pour demander au partenaire combien d’as et de rois il a dans son jeu.

Globalement, voilà ce que nous disent les étudiants au sujet de leur nouveau passe-temps …

Pierre : « Les conventions, c’est comme apprendre un nouveau vocabulaire. J’étais curieux de savoir comment ça se jouait. J’apprends. »

Thérèse : « J’anticipe le futur. Je me suis dit que, dans 10 ans, je voudrais bien savoir jouer. J’investis dans l’avenir! »

Johanne : « J’ai toujours voulu jouer au bridge. J’ai vu l’annonce dans le programme : alors, j’y suis. »

Robert : « J’ai deux voisins qui ont commencé il y a un bon nombre d’années. J’aurais dû m’y mettre en même temps qu’eux. J’y mets un bon 15 heures par semaine. »

Denise : « En vieillissant, on a besoin de faire un effort intellectuel ; le bridge est un entraînement. J’aime ça. »

Danielle : « J’avais commencé il y a 10 ans. J’ai cessé. Je m’y remets et je veux m’améliorer. »

Guy et Michel sont deux amis d’université qui se sont retrouvés ; ils ont décidé de se mettre à ce qu’ils appellent un exercice d’acuité intellectuelle entre copains.

La bonne humeur régnait. Au bout de 12 semaines qui auront exigé un bon nombre d’heures d’études, les étudiants pourront joindre un groupe d’apprentis et perfectionner leur jeu jusqu’à ce qu’ils soient prêts à rejoindre un club.

___

Les inscriptions pour le cours se feront durant la semaine du 3 avril à La Station. Suivez leur site web.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img