-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Martin Caron, un pharmacien chanceux et comblé

Pour bien commencer 2023, un pharmacien est choisi personnalité du mois de janvier du Réseau Affaires Verdun

Par Robert Leduc

Le pharmacien propriétaire des succursales Jean Coutu des rues de Verdun et Bannantyne (à la Clinique médicale de l’Ouest), également associé des pharmaciens Gino Consolante et Rafaelle Delli Colli, copropriétaires des Jean Coutu de la rue Wellington, et du boulevard Monk, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, est la Personnalité du mois de janvier 2023 du Réseau Affaires Verdun (RAV). 

Martin Caron, homme affable, souriant, jovial et sympathique, est pharmacien depuis 1995. Né à L’Islet, dans le Bas-Saint-Laurent, il a complété ses études secondaires à Saint-Augustin de Desmaures – là où le déclic s’est fait -, et ses études collégiales à La Pocatière, avant d’arriver dans la métropole et de graduer à l’Université de Montréal.  

Une carrière à Verdun

« Je suis chanceux et comblé ; je suis tombé à la bonne place ; je ne manque de rien », confie avec émotion et fierté le pharmacien verdunois, dont la carrière professionnelle a commencé, par hasard, à L’Île-des-Sœurs, en 1995, et qui se poursuit toujours à Verdun. 

« Verdun, c’est toute ma carrière, ajoute le pharmacien. Je me retrouve ici, là-dedans, dans un quartier que je connais et apprécie. C’est un endroit où je trouve reconnaissance, entraide, amitié, familiarité et relations personnelles. Ce qui fait toute la différence. »

La santé et les affaires

« La santé et les affaires, voilà un jumelage de mes intérêts ; c’est ce que je voulais faire », ajoute Martin, qui compte près de 90 employés dans ses deux établissements, qu’il appelle ‘‘ses petites grosses pharmacies’’. Des employés que le pharmacien a su garder au temps difficile de la pandémie de COVID-19. 

« Nous avons connu une crise incroyable, complexe, qui a affecté notre cohésion sociale, nos normes, etc. Nous avons tout fait pour protéger nos employés, pour rester positifs », affirme Martin Caron ; ajoutant que « le premier respect est de prendre soin, de faire preuve de patience et d’empathie. »

Sportif à ses heures, ayant même un peu rêvé d’une carrière sportive, Martin Caron a deux fils qui ont tâté légèrement de la pharmacie, mais qui ont choisi d’autres chemins professionnels. Comme quoi, tout comme lui, on ne sait pas où le hasard nous mène. 

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X