0.4 C
Montréal
jeudi, décembre 1, 2022

L’ÎDS réclame une piscine publique toute l’année

À Lire

Ce besoin ressort de tous les sondages sur les équipements collectifs depuis des années et l’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs (l’APRIDS) demande à l’arrondissement et à la Ville de Montréal d’en reconnaître enfin la nécessité.

Montréal doit bientôt annoncer l’emplacement d’un futur centre aquatique unique pour Verdun, mais les dernières déclarations de la mairesse Marie-André Mauger laissent clairement prévoir que L’Île-des-Sœurs est définitivement écartée. L’APRIDS constate qu’une fois de plus, l’isolement géographique du quartier L’Île-des-Sœurs prive sa population de tout investissement important et donc des équipements dont elle a besoin.

La logique actuelle de la Ville de Montréal vise à construire de grands équipements en nombre très limités, situés à proximité des stations de métro.

Cette logique est dépassée et L’APRIDS invite de toute urgence la Ville et l’arrondissement à la revoir en profondeur. Pour rendre la vie en ville attrayante, il faut au contraire offrir des services de proximité qui permettent d’éviter les déplacements inutiles, dévoreurs de temps et d’énergie. La lutte contre les changements climatiques et le stress de la vie moderne exigent qu’on revoie nos façons de faire. Rappelons que les services de proximité et la vie de quartier font partie du credo de Projet Montréal.

Selon le président Daniel Manseau, « l’équité entre les quartiers justifie amplement une meilleure distribution des équipements collectifs et il est clair que si on persiste à appliquer les règles actuelles, les quartiers isolés comme L’Île-des-Sœurs seront encore privés de services pendant des décennies ».

Il ajoute que Verdun aurait dû prendre une tout autre direction et décider il y a déjà longtemps de revoir le projet pour le diviser en deux projets plus modestes. L’APRIDS invite l’arrondissement et la Ville à examiner toutes les options pour mettre un terme au manque de services à L’Île-des-Sœurs et y offrir des services adéquats et équitables.

Rappelons qu’en 2020, le service d’urbanisme de la Ville de Montréal, le responsable de l’urbanisme au comité exécutif et l’office de consultation publique ont tous reconnu le manque flagrant d’équipements collectifs à L’Île-des-Sœurs.

Selon le président Daniel Manseau, « il est essentiel que les enfants du quartier puissent suivre des cours de natation sans perdre un temps fou en transport comme ils doivent déjà le faire pour accéder aux autres installations sportives ou fréquenter l’école secondaire. Il faut savoir que 1500 enfants fréquentent actuellement les écoles primaires de L’île-des-Sœurs et tous ne sont pas riches, loin de là. Le même problème se pose pour les personnes âgées ».

Pour information : daniel.manseau@aprids.ca

spot_img

Plus d'articles

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
X