-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

L’élue

Un commentaire d’Yves d’Avignon

(Les mots que vous allez lire sont une création volontaire.)

À Verdun et à L’Île-des-Soeurs, qui sera l’heureuse élue ? Pour faire œuvre utile, commençons par conjuguer au féminin !

Pas tout de suite ! L’évidence ne torture plus l’un d’entre-eux, un homme : merci M. Lucien Koty ! Autant avez-vous été admirable, songé, éloquent, lors de votre passage à la table éditoriale d’il y a 15 jours. Les Verdunois ont fait une croix rapide sur la raison de votre passage, la pandémie cruelle ; nos électeurs vous feront vite passer aux oubliettes !

La quatrième dame partait dernière du groupe des 4. Le vent l’a emporté élogieusement des deux côtés de la Well et de la rive en un rien de temps depuis ; le souvenir de son indépendance nous force à concevoir son retour pour la prochaine olympiade !

Les trois candidates suivantes ont judicieusement cogné à nos portes dans le dernier droit. Elles ont marché sur le même fil d’arrivée. Elles ont fait des accrocs de toutes sortes, affiché leur position d’un meilleur logis sans expulsion, jugé de la règle et du rôle dans nos écoles, nous ont tenu hors des couloirs inhospitaliers, en long et en mal, qu’il est inutile de les… départager. Sauf une !

Mis à part le nom de leur allégeance, l’inévitable bracelet de parti, on a l’heureuse impression que chacune d’entre-elles – dans l’ordre : la caquiste, la libérale, la solidaire – a pu, peut, ou pourra jouer son rôle adéquatement de députée à l’Assemblée nationale à Verdun-ÎDS.

Sera-ce contre ou avec le premier ministre ? Ou en première ou deuxième opposition ?

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X