-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Le Grand Verdunois 2015, Laurent Dugas, conférencier au Club Lions de Verdun

Le Grand Verdunois 2015, Laurent Dugas, était le conférencier du souper régulier des membres du Club Lions de Verdun qui a eu lieu lundi, le 9 janvier 2023. Laurent Dugas avait été invité par Lion Georges Bossé à partager plus de 60 ans qui ont été à ce jour le parcours de sa carrière et de son implication sociale et communautaire à Verdun. Quelle belle façon de débuter la nouvelle année !

Laurent Dugas a fait le choix très réfléchi de faire son profil à travers les hommes et les femmes, tous et toutes des personnalités extraordinaires qu’il a croisées au cours des ans et qui, tels des bâtisseurs(euses), voire des sculpteurs(euses), ont travaillé la pierre et la matière première pour faire de cet illustre personnage verdunois qu’est Laurent Dugas, le joyau tant convoité par plusieurs pour ses talents et ses compétences d’organisateur, de relationniste, de conseiller et de communicateur.

Lors de son allocution, Laurent Dugas a généreusement mis en valeur soixante-dix à soixante-quinze personnes qui ont influencé son cheminement professionnel. Il les a regroupées en cinq grandes époques de sa carrière :

  1. Son arrivée plutôt difficile à Verdun – les années 60
  2. Sa contribution au domaine de l’éducation – les années 70
  3. Ses 20 ans en politique municipale et provinciale – les années 80 et 90
  4. Au service du patrimoine et de la communauté – les années 2000
  5. Ses engagements plus récents – les années 2010 à ce jour

La première personnalité citée par le conférencier aura été Mme Jeanne Leroux qui, dira-t-il « a dirigé l’école Notre-Dame-du-Sourire avec un sens du leadership extraordinaire », une femme qu’il qualifiera de remarquable et d’une très grande compétence. S’ensuivra le grand Henri Gauvin, homme d’envergure, directeur de l’école secondaire Monseigneur Richard et les enseignants qui y œuvraient, de très grands éducateurs, ajoutera-t-il.

Il enchaînera avec plusieurs autres personnalités dont l’incroyable André Rivest, l’homme de la démesure comme il se plaira à le qualifier pour son engagement sans précédent à la vie étudiante et la réalisation de projets qui dépassent l’entendement de l’époque.

Parmi de nombreux(euses) autres influenceurs(euses) qu’il a croisés sur son chemin alors qu’il était directeur de la polyvalente Monseigneur Richard, il cite Gilles Corbeil, Denis Ruel, Jean-Claude Malenfant et Jean-François Guay, pour n’en nommer que quelques-uns. 

En ce qui regarde son implication de plus de vingt ans en politique, Laurent Dugas raconte comment il a été approché pour y faire le saut en tant qu’organisateur par Georges Bossé et les relations qu’il a développées avec les Raymond Savard, Claude Ravary, Louis Leblanc, Maurice Couturier, Jacques Lauzon, Suzanne Dunn, John Gallager, Ginette Marotte et Alain Tassé sans oublier les dédiés fonctionnaires comme Gaëtan Laberge, entre autres.

Le Grand Verdunois 2015, Laurent Dugas, en pleine action.

Laurent Dugas a une mémoire phénoménale,  Il résumera ses réalisations de l’époque au contact et à l’initiative d’autres joueurs importants dans l’histoire de Verdun : Samuel Gewurz, un homme de vision ou encore,  André Bouthillier, Pierre Shetagne, Martine Mimeault (Le Rendez-vous mondial du Cerf-Volant), ou encore, Alain Laroche, le Docteur Cadieux (Le Forum économique et la Fondation du développement local de Verdun), ou bien encore Aldo Giampolo (la revitalisation du Forum de Montréal, le Cirque du Soleil en 2005 et les études de marché pour les entreprises d’Aldo Giampolo).

C’est en 2009 qu’il débutera son engagement au service du patrimoine qu’est la restauration de l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs pour donner suite à un appel du curé, Laurent Ravenda avec la mise en place d’un grand comité de soutien présidé par Georges Bossé appuyé par Bruno Fortin, André Grenier, Maurice Couturier.

D’autres projets s’ajouteront au dossier « patrimoine » : la restauration et la modernisation du complexe de l’Auditorium de Verdun, la Révision du plan d’urbanisme, la restauration du Natatorium de Verdun, la création de la plage de Verdun. C’est aussi, la politique municipale avec Jean-François Parenteau (Le Festival du Jazz à Verdun) et provinciale avec Isabelle Melançon et la consécration de la promenade Wellington comme un des endroits les plus « cool » du monde avec Billy Walsh, grand artisan de la SDC Wellington et son équipe. 

Aujourd’hui, depuis 6 ans en fait, c’est le Réseau Affaires Verdun, ExploreVerdunIDS.com et la revue Le 7 jours Explore avec en tête Alain Laroche, Éric LeRiche, Yves D’Avignon, Michel Cusson et une superbe équipe de collaborateurs qui meublent une partie importante du quotidien de Laurent Dugas.

Laurent Dugas conclura son allocution par des remerciements très sentis : « Dans tous ces engagements, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui, il y a un élément central, il y a un fil conducteur :  travailler au développement d’une communauté moderne, outiller celle-ci pour avancer en n’oubliant pas le passé mais surtout en définissant des avenues pour demain, voilà ce qui m’apparaît être un itinéraire intéressant. Faire cela en reconnaissant ceux et celles qui, nombreux, portent les rêves, réalisent de grandes choses et nous amènent en avant. Aujourd’hui, Verdun continue dans un ensemble plus grand. Verdun est fort parce qu’on a travaillé sur des bases solides pour durer. » 

Laurent Dugas a raison d’être fier du chemin qu’il a parcouru.


Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X