18.6 C
Montréal
Samedi, 22 juin 2024

La Fondation Santé Urbaine rend heureux nos aînés

Photographies Jack Northon

Ce n’est pas tous les jours que le bonheur rejaillit sur nos aînés de Verdun. Grâce à la Fondation Santé Urbaine et une équipe comprenant du personnel enjoué et bien formé, plusieurs aînés ont fait du vélo avec l’aide d’un bénévole, cette semaine, sur les rives du fleuve. Un moment d’innovation, un brin de bonheur pour les aînés au CHSLD du Manoir de Verdun. Mercredi, notre reportage est présenté par l’entremise du photographe Jack Northon ; plus d’informations paraîtront dans La Revue Explore du dimanche 27 août.

Ci-haut, Marie-Andrée Lefebvre, directrice générale de la Fondation Santé Urbaine, Matias Duque, directeur de la Fondation Luc Maurice, André Savard et Lise Lachance de la Caisse Desjardins Île-des-Sœurs-Verdun et Claudio Gardonio, membre du conseil d’administration de la Fondation Santé Urbaine.

« C’est avec beaucoup de fébrilité que notre équipe dévoile cette belle innovation : des vélos adaptés pour emmener les résidents, même ceux en fauteuil roulant, pour faire une balade en nature, explique un porte-parole de la FSU. »

Accompagnés d’un bénévole-cycliste, les résidents de l’établissement peuvent ainsi sortir pour faire du vélo, profiter de l’air frais et redécouvrir le quartier où ils habitent de manière sécuritaire et enrichissante. On le sait, nos aînés ont été particulièrement isolés pendant la pandémie ; les occasions de stimulation sont donc plus importantes que jamais pour favoriser leur mieux-être.

Martine Senécal, gestionnaire responsable du Manoir-de-Verdun, Matias Duque, directeur de la Fondation Luc Maurice, Claudio Gardonio, membre de la Fondation Santé Urbaine et Isabelle Matte, directrice soutien à l’autonomie des personnes âgées à l’hébergement des 17 CHSLD.

« La pandémie nous a montré toute l’importance d’investir dans le maintien des acquis des résidents, et de prévenir les reculs physiques et cognitifs. Ce projet, en plus de son aspect récréatif, sert directement cet objectif en permettant une activité des plus enrichissantes pour les participants. Le plein air, le goût de sortir de la résidence, l’interaction sociale avec l’accompagnateur-cycliste et avec les gens du quartier, la découverte de nouveaux lieux sont des sources de stimulation précieuses pour nos résidents », a convenu Isabelle Matte, directrice SAPA-Hébergement du CIUSSS du Centre-Sud-de-l ‘Île-de-Montréal. 

Marie-Andrée Lefebvre, directrice générale de la Fondation Santé Urbaine, Manon Lavigne et Sylvain Sévigny, qui sont à l’origine de ce projet de vélo électrique adapté, ainsi que Benoît Pellerin (le plus grand) conseiller en communication au CIUSS du Centre-Sud de l’Île-de-Montréal.

Ce projet pilote novateur représente un investissement de 35 000 $ de la Fondation Santé Urbaine et a été réalisé grâce à la générosité de la Fondation Luc Maurice et de la Caisse Desjardins de L’Île-des-Sœurs-Verdun. »

Source Fondation Santé Urbaine et Manoir de Verdun

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img