15.6 C
Montréal
Jeudi, 13 juin 2024

La fondation Raoul-Barré rajoute une bourse de 10 000 $ en 2024

Afin de souligner les 150 ans de la Fondation Raoul-Barré, le président-fondateur et petit-fils de l’artiste multidisciplinaire québécois, Gaspard Fauteux, est fier d’annoncer qu’afin de célébrer dignement le 150e anniversaire de naissance (29 janvier 1874) de l’artiste peintre et pionnier du film animé, la Fondation remettra une bourse annuelle de 10 000 $ dès l’automne 2024. La bourse récurrente a pour objectif de récompenser un projet afin de soutenir son développement et son accomplissement.

La Fondation se veut un agent de développement afin d’encourager la recherche et la création dans les différentes disciplines artistiques auxquelles M. Barré s’est intéressé tout au long de sa carrière, notamment le film d’animation et la bande dessinée. Cette bourse s’ajoute à une aide d’un montant de 4000 $ par année sur cinq ans, pour la tenue des Sommets du cinéma d’animation, festival international consacré à l’animation sous toutes ses formes. En vertu de cette entente, le prix du meilleur film étudiant canadien, est maintenant connu comme le Prix Raoul-Barré.

Bien que le dessin animé n’en soit qu’à ses tout débuts. Barré prédit qu’il parlerait bientôt et aurait recours à des effets sonores. Toute l’assistance a éclaté d’un grand rire.

Gaspard Fauteux

Gaspard Fauteux, fondateur de la Fondation Raoul Barré, nous mentionne : « Otto Messmer, créateur de Félix le chat, se souvient de certaines de ses prophéties qui en 1914, quinze ans avant la venue du son et de huit ans avant celle de la couleur, ne pouvait alors passer que pour des rêveries futuristes. “Barré offrit un jour un grand diner aux cinéastes d’animation. Ce fut la seule fois que tous les animateurs de New-York se sont trouvés réunis. Jusqu’à ce moment, chaque studio restait dans son coin. Au dessert, on le força à prendre la parole. Bien que le dessin animé n’en soit qu’à ses tout débuts. Barré prédit qu’il parlerait bientôt et aurait recours à des effets sonores. Toute l’assistance a éclaté d’un grand rire. Chacun pensait qu’il fallait être complètement fou pour imaginer ça. Il ajouta même que les dessins animés seraient tous en couleur.  Et tout le monde s’est encore mis à rire à cette idée comme s’il s’agissait d’un rêve insensé. En fait tout cela s’est trouvé réalisé relativement rapidement”. »

John Harbour, doctorant en cinéma à l’Université Laval et Membre du conseil d’administration de la Fondation Raoul-Barré, mentionne également : « Raoul Barré peut être une source d’inspiration et, surtout, de motivation pour les cinéastes québécois.e.s. En effet, si le fait d’être francophone dans un pays majoritairement anglophone peut représenter une difficulté et peut parfois être une source de découragement, Barré a montré (comme Xavier Dolan ou Monia Chokri à l’époque contemporaine) qu’il était possible d’aller aussi loin que nos rêves nous le permettent et que l’imagination et le talent sont deux notions qui ne connaissent aucune frontière. » 

À propos de Raoul Barré 

Raoul Barré est né en 1874 à Montréal. Il mènera une carrière de peintre jusqu’à la fin de ses jours, certaines de ses toiles étant aujourd’hui conservées dans des institutions prestigieuses. Il fait ses débuts dans la caricature et l’illustration dans différents journaux québécois dès 1894. Également bédéiste, il fait paraitre dans La Presse Pour un dîner de Noël (1902), première BD québécoise publiée dans un grand journal, et la série Les contes du Père Rhault dans La Patrie du samedi (1906-1908). Cependant, c’est comme pionnier du cinéma d’animation américain qu’il est aujourd’hui le plus reconnu à l’international. En effet, Barré s’établit aux États-Unis au début des années 1910 et fonde à New York l’un des tout premiers studios d’animation au monde. Il y réalise et produit plusieurs courts métrages d’animation issus des séries Animated Grouch Chasers (1915-1916), Phables (1916) et Mutt and Jeff (1916-1920). Il réapparait brièvement dans l’industrie du cinéma d’animation vers 1926-1927 pour travailler au studio de Pat Sullivan sur la série des Felix the Cat. Il décède en 1932.

À propos de la Fondation Raoul-Barré 

La Fondation Raoul-Barré a pour mission d’assurer la pérennité du legs de l’artiste Raoul Barré en contribuant notamment à l’essor des connaissances sur le cinéma, la bande dessinée, la peinture et la caricature. Peintre, illustrateur, cinéaste et bédéiste, Raoul Barré a marqué le début du XXe siècle par ses idées innovatrices. L’esprit de cet artiste polyvalent pourra ainsi influencer les jeunes réalisateur.trice.s d’animation de demain.

Pour en savoir plus, visitez raoulbarre.ca.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img