23 C
Montréal
Mardi, 21 mai 2024

La Croix de chemin sera déménagée au bon endroit

Texte de Pierre Lussier

Les assemblées mensuelles du conseil d’arrondissement donnent lieu à une multitude d’interventions du public dans tous les domaines qui touchent la vie municipale depuis l’emplacement de la Croix de chemin en passant par la plantation d’arbres, la construction de logements sociaux, la vitesse sur la route et les inondations.

Marie-Andrée Mauger, la mairesse, a beau bien connaître Verdun, elle doit parfois s’adresser aux chefs de service de l’arrondissement et à ses collègues du conseil pour répondre aux questions du public. 

Rappelons par exemple, la promesse de plantation d’arbres sous l’ancienne administration en 2019,  citée par Philippe Tremblay de l’APRIDS à l’assemblée du 3 octobre. Qui se souvient de cet engagement en 2023 ? L’abattage d’arbres en face du Campanile et à la hauteur du Provigo de la Place du Commerce, accroît les îlots de chaleur dans le secteur commercial de L’Île-des-Soeurs, aussi on avait promis de planter une douzaine d’arbres, a précisé ce citoyen.

Patrimoine et tradition

Le sort réservé à la Croix de chemin de L’Île-des-Soeurs a fait craindre le pire aux résidents de L’Île. La célèbre Croix s’est faite bardasser pendant la construction du pont Samuel-de-Champlain et se retrouve maintenant sur un terrain appartenant au fédéral, par bonheur qui sera semble-il rétrocédé à l’arrondissement. La mairesse a précisé que la Croix qui se trouve du côté de la sortie de L’Île, sera déménagée de l’autre côté de la rue à l’entrée. Dans la tradition, c’est beaucoup plus logique que la Croix se trouve à l’entrée par où les visiteurs arrivent à L’Île.

Éponge, vous avez dit ?

Tout finit par s’expliquer ou se comprendre  comme les inondations et les refoulements d’égout de la rue Lanouette. La mairesse a confirmé qu’on devra réaliser des travaux d’envergure pour résoudre le problème en 2024. On devra grossir les égouts dans ce secteur afin d’assurer l’écoulement sans refoulement. En ce qui concerne les pluies torrentielles, on semble pouvoir réduire le débordement en utilisant des parcs et surfaces non minéralisées comme éponges pour absorber les surplus selon la mairesse. Cette solution moins coûteuse que l’aménagement de bassins de rétention, sera appliquée,

Photo Pierre Lussier

Logipal en grande difficulté financière 

Le projet PAL est un organisme communautaire alternatif bilingue fondé en 1975 qui accueille les personnes qui vivent avec des problèmes de santé mentale. Dans une intervention franchement pathétique, Angela Murphy, directrice exécutive de PAL, 

s’est adressée au conseil d’arrondissement  pour signaler les difficultés financières de Logipal, un organisme à but non lucratif (OSBL) multiplex qui compte une bonne douzaine de logements  pour une clientèle particulière. Logipal,  membre actif au 31 décembre 2022, de la Fédération des OSBL d’Habitation de Montréal (FOHM) serait au bord de la faillite selon madame Murphy qui a exhorté l’arrondissement à l’aider. Que fait la Société d’Habitation du Québec (SHQ) dans ce dossier ? – À suivre.

Secteur Hickson-Dupuis, c’est l’attente

L’espoir de mise en chantier du quadrilatère Hickson-Dupuis suscite toujours des questions dans le contexte de la crise du logement. Toute l’affaire est en Cour en raison d’une poursuite d’un promoteur immobilier. La mairesse Mauger espère que le différend se règlera horscour afin de relancer le projet.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img