16.5 C
Montréal
Mercredi, 29 mai 2024

« Il faut sortir les logements de la logique spéculative » – Marie-Andrée Mauger

En entrevue avec Explore Verdun IDS, la mairesse de Verdun
s’est surtout attardée à parler de la crise du logement,
et de la recherche d’équité dans la répartition
des infrastructures, leur protection et leur entretien.

Un texte de Pierre Lussier
Photos de Michel Cusson

Visiblement ébranlée par l’ampleur de la crise du logement et ses conséquences sur la vie des gens de condition modeste, Marie-Andrée Mauger veut utiliser tous les terrains disponibles pour construire du logement social et abordable. La mairesse a cité l’exemple d’un immeuble multiplex érigé en quelques mois sur l’emplacement d’un stationnement au coin des rues Hickson et Ross. D’autres projets semblables sont à l’étude.

L’absence de logements vacants favorise la hausse des loyers sans oublier les coûts faramineux de construction de logements neufs qui contribuent à la crise dans le secteur résidentiel. Les petits commerces n’y échappent pas, et doivent fermer leurs portes en raison des hausses de loyers sur Wellington.

Patience et longueur de temps…

Montréal a exercé pour la première fois, son droit de préemption sur le vaste quadrilatère des rues Hickson et Dupuis en juin 2021, ce qui a eu pour effet de garantir à moyen terme, la possibilité d’acheter des lots dans ce secteur connu pour ses activités commerciales et industrielles, et d’y construire du logement social et abordable. Il faudra toutefois s’entendre avec un promoteur immobilier en Cour, d’où le refus de la mairesse de commenter le dossier tout en affirmant être optimiste. 

Rappelons également la présence de trois lots disponibles en face du parc Arthur-Therrien, des lots laissés en friche parce que contaminés, un problème qu’on semble pouvoir résoudre par un système de ventilation. Deux de ces trois terrains sont actuellement réquisitionnés pour le chantier de l’hôpital, mais on pourrait bientôt récupérer les deux lots voisins de la Résidence Entre-Deux-Âges.

Mauger a aussi rappelé sa promesse de fermer le Refuge Gordon dès cet été.

La mairesse a rappelé aussi sa promesse de fermer le Refuge Gordon dès cet été et de mettre en chantier 80 logements sur le site. C’est sans compter l’engagement du promoteur de Cité de L’Île, Claude Lachance, de réserver un immeuble pour une centaine de logements sociaux dans son projet à L’Île-des-Soeurs.

« La vie de plusieurs résidents entre leurs mains » 

Marie-Andrée Mauger n’a pas mâché ses mots pour dénoncer l’appât du gain et l’inconscience de certains promoteurs immobiliers qui croient faire œuvre civique en augmentant la valeur foncière de nos villes et les rentrées de taxes, sans répondre au besoin primaire de la population, soit de se loger. La mairesse parle souvent au téléphone avec des promoteurs immobiliers à qui elle expose les besoins des familles verdunoises. Madame Mauger espère chaque fois faire réfléchir ces promoteurs, qui s’appuient sur une armée de spécialistes dont l’objectif est d’obtenir l’approbation des services d’urbanisme. « Il faut sortir les logements de la logique spéculative », conclut-elle.

Le dossier du presbytère progresse

Il n’y a plus de résidents permanents au presbytère de l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs et seul le bureau de la paroisse Notre-Dame-de-la-Trinité se trouve toujours dans cet immeuble patrimonial qui a besoin de rénovations importantes. « Le projet chemine, a précisé Marie-Andrée Mauger qui se réjouit de l’avis préliminaire du Comité Jacques-Viger qui n’est pas opposé au projet de réfection présenté. » Il faudra modifier l’actuel plan d’urbanisme du secteur pour réaliser ces transformations.  L’idée d’aménager des locaux pour loger des organismes communautaires (OBNL), répond à des besoins criants. Quant au secrétariat de la paroisse, sera-t-il toujours à l’ancien presbytère ? 

La mairesse parle souvent au téléphone avec des promoteurs immobiliers à qui elle expose les besoins des familles verdunoises. Madame Mauger espère chaque fois faire réfléchir ces promoteurs, qui s’appuient sur une armée de spécialistes dont l’objectif est d’obtenir l’approbation des services d’urbanisme.

Des installations à 10 minutes de chez vous

L’objectif de la mairesse en matière de parcs et d’installations sportives et culturelles est de s’assurer d’un accès facile, et situées à peu de distance du domicile des résidents. « Les installations ne doivent pas être à plus de 10 minutes de marche de votre résidence », a précisé Marie-Andrée Mauger qui parle d’une offre équitable de services dans les trois quartiers. Celle-ci a rappelé les travaux en cours ou planifiés un peu partout, qu’on pense aux aménagements et à l’installation de nouveaux modules de jeux au  parc Joannette, qu’on pense à l’aire de mise à l’eau du parc West Vancouver, aux travaux d’approvisionnement en eau du fleuve des bassins du parc Lacoursière et la réfection partielle du parc Mgr-Richard.

L’accès aux berges avec le développement de sentiers créant des liens entre les espaces verts et bleus de Verdun figure aussi parmi les projets de la mairesse Mauger. Le rajeunissement des parcs est en marche et se poursuivra avec de nouveaux équipements et des plantations pour répondre aux demandes des résidents.

L’acquisition d’un vaste terrain par la Ville de Montréal à L’Île-des-Soeurs permettra à Verdun d’implanter des infrastructures pour répondre aux besoins des gens de L’Île.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img