Le billet de Jean-Guy Marceau
Un dessin de Lou Drouin

 

J’ai finalement eu son numéro de téléphone cellulaire. J’ai appelé dans le grand nord, au pôle nord plus précisément. « HoHoHo ! » …  « HoHoHoHo ! »

Ça sonne. Douze coups…, puis un membre de son personnel me répond, le lutin Prudent.

Allo, vous appelez à la Casa du Père Noël, que puis-je faire pour vous ?

Complètement surpris, je tente une réponse.

En fait, j’aimerais parler au Père Noël, le vrai j’veux dire.

–  Vous êtes au bon endroit, me répond Prudent, mais j’suis désoléIl dort !

Interloqué, je lui lance :

Il dort ? Noël est dans quelques jours, il n’est pas nerveux Santas Claus ?

Je sens qu’il y a beaucoup de bruit autour de mon interlocuteur. Ce dernier me revient un peu irrité, comme si je le dérangeais.

Monsieur, je regrette, je suis le responsable de l’usine de production avec mon camarade lutin bricoleur et le temps presse. L’usine à jouets opère à pleine capacité et lutin Covid est à nos portes. Pour l’instant, il gèle dehors. Faut faire vite. Je vais vous passer Mère Noël, c’est un peu sa secrétaire. Mais entre nous… c’est elle la vraie patronne. Un instant.

Elle répond rapidement, une voix si douce, angélique et posée. J’entends le poêle à bois crépiter.

Noëlla Noël à l’appareil.

Bonsoir Mère Noël, je sais que vous êtes occupée, je ne veux pas vous déranger mais…

Elle me coupe gentiment.

Je cuisine avec mon artillerie, 1000 lutins cuisiniers. J’adore travailler en équipe. En équipe tout est possible. Ça sent bon, la tarte aux pommes, mon mari dort à côté.

J’ai peur qu’il soit malade, j’ose à peine lui poser la question.

Est-il souffrant ?

Pas du tout, il est simplement… fatigué. Il compte être en forme pour la distribution des étrennes. Je lui ai donné un petit tranquillisant, une herbe nordique très efficace que j’ai glissée dans un beigne au miel (ses favoris).

Lutin médecin était occupé avec ses troupes afin de répondre à la demande d’un cadeau bien spécial… du jamais vu. Un vaccin ! Je crois qu’ils ont trouvé. Bref, dans quelques heures Père Noël sera debout et en pleine forme !

Elle me parle une bonne heure, me raconte tous les détails associés au grand Jour. Comment son mari, ses lutins et ses rennes viendront à bout à ce Noël historique. Elle me jure que tout va bien se dérouler. Je la crois.

Je dois vous quitter, monsieur, la cuisine m’appelle. Voulez-vous parler à lutin Potin, il pourra répondre à toutes vos questions, il est rigolo et très créatif.

– Non merci tout est clair, je compte sur vous pour réveiller l‘Homme à temps ?

Au pire je prendrai les rennes, me lance-t-elle en riant. Au revoir et Joyeux Noël.

 

-30-