-3 C
Montréal
Lundi, 04 décembre 2023

Histoire : une camillienne à Verdun

Normand Houle
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

À la fin des années 1930, le 15e maire de Verdun, M. Hervé Ferland, dépose la pierre angulaire d’un futur kiosque à musique dans lequel nous trouverons aussi une « camillienne ».

Plusieurs toilettes publiques ou vespasiennes ont été installées dans quelques squares de Montréal au cours des années ‘30, dans le contexte de la crise économique et des travaux de chômage lancés par Camillien Houde, maire de Montréal de l’époque.

À Verdun, l’administration du maire Ferland, en poste entre 1933 et 1939, cherche à endiguer la crise en offrant différents travaux aux chômeurs. Parmi ceux-ci la construction de l’Auditorium, du Natatorium et l’amélioration des aménagements le long de la promenade.

L’appellation vespasienne fait référence à l’empereur Vespasien (69-79), initiateur des urinoirs publics de Rome. Montréal aura son propre empereur en M. Camillien Houde : d’où le nom de « camilliennes » qui sera communément utilisé par les citoyens de Montréal et des environs.

Source : Le Devoir, 27 juin 2014, Jean-François Nadeau
Web : La Promenade Fleuve-Montagne.

Image : Archives BAnQ,  Fond Conrad Poirier

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X