-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Le quai Leblanc

Par Normand Houle
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Situé au bout de la deuxième avenue, le quai Leblanc (qui a déjà été identifié comme quai de la Tortue) assurait le service de nombreux fermiers de Laprairie, de Saint-Constant ou des environs. Ceux-ci profitaient du quai pour se rendre au Marché Bonsecours ou chez certains épiciers de l’île de Montréal afin d’y vendre leurs légumes ou leur viande.

Un deuxième quai, aussi nommé quai de la Tortue ou Torchy Wharf, se retrouvait à la hauteur de la rue Riverview et offrait le même genre d’aide aux fermiers de la Rive-Sud.

Le quai Leblanc appartenait à M. Alcide Leblanc, qui demeurait sur le boulevard Lasalle, et déjà, en 1935, celui-ci y offrait la possibilité de louer des chaloupes. Les plaisanciers pouvaient ainsi effectuer des tours d’embarcation sur le fleuve, ou se rendre à L’Île-des-Sœurs pour s’y détendre autour d’un bon pique-nique. Les locations au quai de M. Leblanc auraient cessé au milieu des années ’60.

Source : Histoire Québec, Les traversiers entre Verdun et la Rive-Sud, Guy Billard, vol. 16, no 1, 2010.

                    Le Devoir, 17 juin 1935.

                    Le Canada, 3 décembre 1942.

Photo : CD-ROM, Photos souvenirs, 2000.

Saviez-vous que : votre Société d’histoire et de généalogie s’implique davantage dans notre communauté ?

Nous sommes membres de la Table de concertation pour aînés de Verdun, du Réseau Affaires de Verdun et d’autres organismes. Notre implication est de faire profiter votre société d’histoire de ses connaissances et d’apprendre des autres organismes.

Lundi dernier avait lieu une assemblée générale de la TCRAV, plusieurs organismes étaient présents en présentiel et Zoom.

Beaucoup de sujets étaient à l’ordre du jour tels que le rapprochement entre les organismes, le site internet dont la Société est inscrite, les balconades, la journée des aînés et la Havre de mémoires dont votre société est très impliquée dans l’élaboration et la conception d’un plan.
Ce Havre de mémoire représente pour la SHGV un défi pour nos bénévoles pour recréer l’histoire de nos bâtisseurs d’hier. Nous nous devons de nous rappeler que ceux-ci furent les précurseurs de notre communauté.

Votre salle Canadiana, de la bibliothèque Jacqueline De Repentigny, demeure accessible à toute personne désirant satisfaire sa curiosité à propos de son histoire et de sa généalogie. N’hésitez pas à venir nous voir.

Raymond L’Heureux,
président

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X