9.2 C
Montréal
Samedi, 20 avril 2024

Histoire: deux morts et trois blessés chez les pompiers

Par Normand Houle
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Nous sommes le 31 mars 1927. Sur notre photo les Verdunois rendent hommage à Hormidas Choquette et Jacques Levert. La foule s’est rassemblée afin de manifester son soutien aux victimes d’un malheureux accident de la route.

Le matin du 28 mars 1927, les pompiers de la Cité de Verdun répondent à un ʺun appel de routineʺ. La Presse nous parle d’un simple exercice d’intervention. L’appel provenant de relativement loin de la caserne, angle Clémenceau et Lasalle, les effectifs tentent de s’y rendre le plus rapidement possible. Dans une courbe, le camion incendie glisse et heurte un, puis deux arbres. Sous la force de l’impact, la lourde pompe se renverse écrasant les cinq occupants.

Le pompier Levert est tué instantanément, le pompier Choquette meurt des suites de nombreuses contusions et d’une fracture du crâne. Bien que sérieusement blessés, les trois autres occupants, les pompiers Gendreau et Martel et le lieutenant Lefebvre, survivent à l’accident.

En raison de la glace et des conditions de la chaussée, le Service des incendies de Verdun vivait probablement en mars 1927 une des pires tragédies de son histoire.

Source: La Patrie, 28 mars 1927. La Presse, 28 mars 1927.

Image: Archives SHGV, courtoisie Joseph Quinn.

NDLR: les nombreux membres de la rédaction d’Explore Verdun-ÎDS se posent la question suivante : sur quelle rue de Verdun était ce cortège et qui sait parmi vous quel était le dépanneur à droite de la photo ?

* * *

Michel Chrétien

Saviez-vous que : la Société d’histoire et de généalogie de Verdun possède la retranscription des baptêmes et naissances des églises de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Notre-Dame-Auxiliatrice, Notre-Dame-de-Lourdes et Notre-Dame-de-la-Paix. D’autres suivront…  Michel Chrétien, l’auteur de ce formidable travail, poursuit inlassablement ses transcriptions. Par ailleurs, Michel est un grand érudit de Napoléon Bonaparte et des guerres napoléoniennes. Les volets de la colonisation en Nouvelle France n’ont plus de secret pour lui. Bénévole depuis 2003, Michel consacre beaucoup de son temps à la promotion de la SHGV.

Raymond L’Heureux, président SHGV

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img