-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Généalogie : Jacqueline-De-Repentigny, une grande Verdunoise

Denise Couture
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Depuis 2017, la Bibliothèque du centre culturel de Verdun porte le nom de Mme De-Repentigny, afin de reconnaître sa contribution à la ville et de lui rendre honneur et respect. Mais qui est-elle, se demandent plusieurs personnes, dont certains résidents ? Il arrive qu’on entende la réflexion suivante : pourquoi De Repentigny ? Sommes-nous à Verdun ici ? Effectivement, on peut se poser ce genre de question.

Bien que ce questionnement laisse sous-entendre qu’elle soit inconnue aux yeux de certains, plusieurs l’ont connue comme enseignante et directrice à l’école Chanoine-Théorêt. Elle était très engagée au sein de la communauté verdunoise. Elle a été présidente pour les œuvres de charité de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes et pour l’Association des directeurs et directrices retraités. Elle a été secrétaire au conseil d’administration de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-Lourdes. Elle a été membre de notre Société d’histoire et de généalogie, puis membre du conseil du CLSC Verdun/Côte-Saint-Paul et secrétaire de leur Fondation. À l’âge de 90 ans, elle siégeait encore au conseil de la Caisse Desjardins.

Mme Jacqueline-De-Repentigny est née le 9 avril 1917 à Vaudreuil. Elle est la fille de Marie Blanche Lefebvre et de Charles Vinet. Jacqueline Vinet s’est mariée avec René de Repentigny, le 26 juin 1940, dans la paroisse de Saint-Michel à Vaudreuil-Dorion. Elle est arrivée à Verdun en 1949. Elle est décédée à 97 ans, le 31 juillet 2014, à l’hôpital de Verdun.

En 1997, « Madame De », l’appelait-on affectueusement, a été nommée Grande Verdunoise. On reconnaissait ainsi son apport à la communauté. Maintenant vous savez pourquoi la bibliothèque de Verdun se nomme Jacqueline-De-Repentigny.

Sources : Bibliothèque Jacqueline-de-Repentigny

Généalogie Québec

 Grandes Verdunoises   

Photo : Site des Grands Verdunois

Saviez-vous que…

Votre Société d’histoire et de généalogie, en partenariat avec la Maison Nivard-De-Saint-Dizier et des Bibliothèques de Verdun, vous ont présenté le mardi 25 octobre, au Quai 5160, un ciné-rencontre : La ville d’un rêve, en présence de la cinéaste Annabel Loyola.

La cinéaste Annabel Loyola

Mme Loyola, scénariste, cinéaste, réalisatrice et distributrice franco-québécoise, née à Langres (France), réside à Montréal depuis plusieurs années. Elle est réalisatrice des films La folle entreprise, Le dernier souffle, Les âmes errantes et son dernier, La ville d’un rêve, projeté au Quai 5160. Mme Loyola a travaillé dans l’industrie du cinéma et de la télévision à Paris et à Montréal pendant des années. Ses champs d’activité sont : le long métrage et le documentaire.

Elle a si bien réussi que son film La folle entreprise lui a valu la médaille de la Société historique de Montréal et qui a connu une large diffusion au Québec, au Canada et en France.

À la suite de la projection, nous sommes persuadés que celui-ci connaîtra un succès formidable auprès des cinéphiles. Mme Annabel Loyola s’est prêtée aux questions de l’auditoire séduit par la beauté du film et l’interrogation sur différents aspects de celui-ci. Merci, Mme Loyola, et bravo !

N’oubliez pas le mardi 15 novembre, à 19 h, à la Bibliothèque de L’Île-des-Sœurs du Centre Edgar la prochaine conférence intitulée : Un domaine agricole en Nouvelle-France.

Raymond L’Heureux
Président de la SHGV

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X