-5.9 C
Montréal
samedi, décembre 4, 2021

Généalogie: dernier duel mortel à Verdun

À Lire

Denise Couture
Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Dans le Bulletin du mois d’août de la Société d’histoire et de généalogie paraissait un article intitulé : « En 1838, le dernier duel mortel avait lieu à Verdun ». Monsieur Henry John Warde, lieutenant-colonel du Régiment Royal a été tué par son adversaire et ami, le capitaine Robert Sweeney, du corps de cavalerie volontaire », écrit l’auteur. Warde est né le 19 janvier 1808 en Angleterre, alors que Sweeney naissait en 1815 en Irlande. Ce dernier était aussi avocat et auteur. Notre sujet portera donc sur les actes de décès de ces deux hommes.

Sur l’image datée de 1838, nous nous trouvons sur le registre de l’Église anglicane Garrison de Montréal. L’acte de décès de Henry John Warde est rédigé sur la deuxième page à droite. En parcourant l’acte, nous apprenons qu’il était major au Régiment Royal, qu’il est décédé le 22 mai 1838, âgé de 30 ans et 4 mois, et a été enterré le 25 mai suivant. Deux témoins ont signé.

Quant à l’image datée de 1840, sur le registre de l’Église presbytérienne St-Gabriel de Montréal, nous lisons en deuxième page que le capitaine Robert Sweeney est décédé le 15 décembre 1840. Sur le document, l’âge est illisible. Il sera enterré le 17 décembre 1840. Sur le site internet Find A Grave, nous apprenons qu’il est âgé de 24-25 ans au moment de son décès.

Une histoire bien triste

Le major Henry Warde est célibataire et s’intéresse à la gent féminine, qui sait le lui rendre. Il aurait écrit une lettre d’amour à Mme Sweeney. Il paraît que cette lettre ne lui était pas destinée. Le porteur lui a remise par erreur. Robert Sweeney provoque donc le major Warde en duel et le tue. L’histoire raconte qu’après ce jour, Sweeney a sombré dans une profonde mélancolie dont il ne s’est jamais remis, hanté par cette mort. Il décède deux ans plus tard. On ignore comment il est mort. Ce fut le dernier duel au Québec. « La tragédie Warde-Sweeney causa dans Montréal et ailleurs une profonde sensation en son temps et fournit une opportune matière à réflexion à tous ceux qui pensaient depuis longtemps, intérieurement du moins, qu’il était temps d’en finir avec le duel, cette méthode barbare de redresser les torts et de réparer un honneur blessé. »

Sources : Le Bulletin de la Société d’histoire et de généalogie de Verdun. Août 2021. En 1838, le dernier duel mortel avait lieu à Verdun. Page 1.

Fauteux, Aegidius. 1934. Le Duel au Canada. Montréal, Québec : Les éditions du Zodiaque, 316 pages (pages consultées : 241 à 259) trouvé sur le site.

http://collections.banq.qc.ca/bitstream/52327/2022971/1/411439.pdf

Image : Ancestry.ca et le Fonds Drouin de Généalogie Québec.

spot_img

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Abonnez-vous à EXPLORE

Pour être mis à jour hebdomadairement avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_img

Articles récents

spot_img
spot_img
xxx video videos porno gratis porno gratis videos xxx gratis
X