6.4 C
Montréal
Mardi, 05 mars 2024

Francine Tremblay – ou la quête de la beauté

Par Marek Zielinski
Recherche de LUZ Garcia de Zielinski

Francine Tremblay porte tout un monde de formes et de couleurs dans sa tête, qu’elle nous fait entrevoir à travers ses tableaux d’une grande maitrise.

Née à Verdun d’un père vendeur de fruits et légumes (formes et couleurs déjà) et d’une mère aimante et dévouée (quatre enfants), elle s’intéresse à l’art dès son jeune âge. Les grands maîtres de la peinture mondiale, de van Gogh à Renoir en passant par Monet, l’impressionnent et l’inspirent au point de se lancer dans la pratique de l’art. Elle essaie toutes les techniques – aquarelle, huile, crayons de couleurs – et aiguise son sens artistique. Si on devait choisir un mot pour la décrire, exploratrice infatigable de la beauté serait le plus juste. La beauté, elle la voit dans toute chose… et bien avant les autres. Dans son art, elle ne fait qu’ôter ce qui la cache ou déforme pour l’exposer au grand jour. Comme disait un grand poète, la beauté existe dans toute chose dans sa forme parfaite, le travail d’artiste consiste à la voir d’abord puis à l’extraire de l’amas de matière superflue.

En toute logique, Francine est devenue une spécialiste et conseillère en beauté. Celle de l’extérieur d’abord, de la surface, de l’apparence. Toute jeune, elle prend soin de chaque tête garnie des cheveux de son entourage : sa famille et ses amis. Elle les coupe, teint et module pour arriver à la forme parfaite. De cette passion elle a fait son métier. Durant 30 ans, Francine était cette amie qu’on trouve chez Jean-Coutu pour découvrir un secret de beauté dont les femmes ont, justement, le secret!

Retraitée depuis 2014, elle consacre désormais temps et énergie à l’autre beauté, celle de l’intérieur, celle qui procure un sentiment de bien-être, d’harmonie. Adepte de yoga et jadis de la course, remplacée par la marche aujourd’hui, Francine cultive son esprit dans un corps sain.

Rien de plus beau que le partage, l’entraide, l’implication sociale pour faire une différence dans la vie des autres. Surtout si ces autres sont des enfants défavorisés, à qui elle et Michel, son mari, apportent leur soutien au sein de la Fondation de Sœur Angèle. La générosité de Francine se tourne aussi vers nos amis à quatre pattes, poilus et ronronnant, qu’elle accueille du Refuge pour chats de Verdun.

Juste avant la pandémie, avec ses voisins, Francine se lance dans l’embellissement de sa ruelle par la végétation, mais aussi grâce à la superbe murale qui suscite l’enthousiasme de son entourage.

Parmi tous les succès et toutes les distinctions que Francine a reçue dans sa carrière d’artiste, et elle a été choyée, sa plus grande réussite reste sa famille – son mari, dont elle salue le courage face à la maladie -, ses enfants et petits-enfants, qui incarnent, à ses yeux, la beauté parfaite.

Pour la rubrique Chapeau aux gens et aux lieux de ma communauté

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X