18.6 C
Montréal
Samedi, 22 juin 2024

Faune et flore — À tire-d’aile

Papillon tigré du Canada
Papilio canadensis
Canadian tiger swallowtail

Ordre des lépidoptères
Famille des papilionidae

Texte et photos Mario Lefebvre

Léger et aérien, il ne donne que quelques battements d’ailes pour voler, voici le papillon tigré du Canada. Les couleurs vives du papillon tigré sont découpées sur ses ailes comme s’il avait été peint à la main. Le noir et le jaune pâle se marient à la perfection entre les nervures séparatrices des couleurs. En plus du jaune et du noir en majorité sur ses ailes, le paillon tigré arbore aux ailes postérieures des ocelles de couleur orange et bleu : un petit chef-d’œuvre !

Parfois à la façon d’un papillon fou,
il se laisse tomber comme
une ballerine en chute libre.

En ce début de juin, les tigrés du Canada butinent les fleurs de nos jardins. Ils sont à la recherche du savoureux nectar qu’elles renferment. Déployant leur rostre et enfonçant celui-ci dans le calice de la fleur, c’est ainsi que le papillon absorbe l’énergie nécessaire pour ses grandes envolées. 

Le papillon tigré du Canada, comme son nom l’indique, se retrouve principalement au Canada à l’exception de Terre-Neuve et du Labrador. Il descend aussi dans le nord des États américains septentrionaux et dans l’État de l’Alaska. 

Durant les trois premiers stades larvaires, la chenille est brune et ressemble à une fiente d’oiseau. Ce mimétisme la protège d’éventuels prédateurs. Comme toutes les chenilles de la famille des papilionidae, les larves ont sur le dos un organe glandulaire nommé osmeterium. Juste derrière la tête, cet organe est rétractable et ressemble à deux petites cornes orangées. Il dégage une odeur nauséabonde qui sert à dissuader les prédateurs.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img