28.7 C
Montréal
Dimanche, 14 juillet 2024

E

En juin 2019, un journaliste quasi apocryphe s’approchait d’Alain Laroche pour lui offrir ses services. Expérimenté, Verdunois, un brin Tintin sans dessin, le cœur tatoué telle l’épinglette du même nom – J’ai le Cœur à Verdun –, le jeune assoiffé de nouvelles voulait candidement faire un lien auprès de son patron en devenir… Et laisser la sienne dans le cardex du commissaire au développement local, ci-devant PDG en train de refaire nos vies !

Bon an, mal, visant bons et nouveaux coups en mode business, en réelle communion avec d’autres hommes d’affaires (Le Réseau Affaires Verdun, PME (Verdun), etc.), M. Alain conçoit alors l’avenir en s’associant avec d’autres citoyens et en maintenant la corde entrepreneuriale bien visible pour arriver à ses fins !

Rendus à l’aube du premier novembre 2018, M. Laroche, son fidèle collègue issu des affaires Éric Leriche, un reporter de Quatre-Saisons Yvan Martineau, l’insulaire-collaboratrice Lydia Alder, lancent conjointement un nouveau média hyperlocal – l’ancêtre sale du journal d’encre et de papier – sur un site de nouvelles constamment mis à jour pour rejoindre les destinées de tous les Verdunois et les résidents de L’Île-des-Sœurs : venait de naître Explore Verdun-ÎDS.

Pour faire honneur aux nouvelles technologies, le média aussi signé par le stratège Éric devient un site internet à multiples voies, lisible sur ordinateur, sur tablette, sur iPhone… Fallait-il être génial, né avant son temps, pour faire son Steve Jobs hyperlocal de lui-même.

Plus tard, parlant de génie, Alain venait justement de se voir identifier un autre maître du média, un graphiste-photographe – Verdunois d’origine –, coureur de marathons, appelé injustement Michel Cusson ! Tellement que le longiligne athlète qui fait ombre de géant, et qui court comme pas un, allait représenter tellement à nos yeux, because sa capacité unique de prononcer et façonner des messages avec son talent. Un graphiste au sommet d’Explore ! Tous autour de nous ont senti et ressenti un vent de fraîcheur.

Ce qu’on pense maintenant chez Explore, c’est qu’à partir de cet âge qui reflète notre bonheur, notre Terrible Two, c’est que vous ne pourrez plus lire ou swiper notre média sans penser à ce superbe E !

(Un texte signé Explore)

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img