23 C
Montréal
Mardi, 21 mai 2024

Casa CAFI fête ses 35 ans

Texte de Marek Zielinski
Recherche de Luz Garcia de Zielinski

Dernièrement, la longévité est à l’honneur sur les pages de notre revue. Celle d’une femme (les 100 ans de Madeleine Vernier), puis d’un couple (les noces de diamant de Waguih Boulos et Jeannette Kaddis). Et maintenant celle d’un organisme : Casa CAFI vient de fêter 35 ans de sa fondation. Cent ans, soixante ans, trente-cinq ans — ce ne sont que des chiffres qui peuvent impressionner, mais qui ne donnent pas toute la mesure de ce qu’il a été accompli.

Avec un organisme comme Casa CAFI, le niveau de complexité grimpe en flèche. Trente-cinq de navigation dans les méandres de l’administration, sous des gouvernements de toutes familles politiques, sans jamais perdre le Nord : aider, guider, conseiller et soutenir les familles immigrantes durant les moments cruciaux de leur périple sur le sol nouveau.

Une maison pour guider et soutenir

Rêvé tout d’abord, puis fondé et soutenu par une femme exceptionnelle, Ana Gloria Blanch, Casa CAFI dispense depuis 1989 les services aux familles immigrantes. C’est un carrefour de rencontres, la vraie maison qui accueille, abrite, couve et soutient. Elle a guidé de nombreuses familles dans les dédales des démarches administratives ; elle a donné le goût de la langue française bien parlée ; elle a suscité quelques vocations durables.

Gabriel Garcia, comptable agréé qui a fait un bref, mais significatif passage à Casa CAFI, y a découvert sa passion pour la cause communautaire et a lancé son propre organisme, CIR (Centre de l’immigration en région), dont il assure toujours la direction. Ou encore Thalia Léos, dont le fils a fait ses premiers pas au sein du Théâtre Blanch, et qui est aujourd’hui une actrice de cinéma et de théâtre professionnel.

Plusieurs voix pour une chorale unique

Tous les intervenants, nombreux et loyaux, ont souligné le rôle joué par Ana Gloria qui porte encore et toujours son bébé à bout de bras. La députée Alejandra Zaga Mendez, elle-même immigrante, a salué la détermination de tous les intervenants et bénévoles, aidée par M. Enrique Machado, conseiller de l’arrondissement.

Michèle Thibault, psychoéducatrice de CLSC Verdun, et Margarita Giraldo, psychologue à Casa CAFI, ont toutes les deux mis l’accent sur l’aspect innovateur de l’organisme, qui a offert des services du soutien psychologique pour aider les familles à surmonter le traumatisme de l’immigration et à faciliter leur intégration à la société d’accueil.

Mariya Kostiv, deux fois immigrée originaire de l’Ukraine et travailleuse sociale, a offert justement une perspective unique, insistant sur le besoin de guidance et de conseil.

Parmi d’autres témoignages, citons ceux de Maria del Carmen Carpio, travailleuse sociale ; de Julio César Cano, président de l’Association latino-américaine de Montréal ; d’Annick Diop, organisatrice communautaire ; de Gildo Galeana, directeur général de l’Agora de la cultura mexicana en Montréal ; de Christine Rochon, agente de concertation ; de Nancy Pérez, médecin de famille ; de Gabriela Casas, présidente de Red Global MX de Montréal ; de Juan Custodio, membre du conseil d’administration ; et de Marcela Cardenas, entrepreneuse, parmi plusieurs autres.

Témoignages

La soirée s’est terminée, comme il se doit pour un anniversaire, d’un délicieux gâteau et par l’engagement de continuer pour de nombreuses années encore le formidable travail accompli par Casa CAFI.

Plus que jamais, les besoins sont urgents et les défis de l’immigration se diversifient et s’amplifient. Heureusement, la Casa est là, avec un accueil chaleureux et une ambiance authentiquement familiale.

Raquel Becerril Silva et Ana Gloria Blanch et les jouralistes Marek Zielinski et Luz Garcia de Zielinski.

Casa Cafi

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img