-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

CAQ: Tremblay veut être au fait de la situation

Alors que les conséquences dramatiques de la crise du logement se font durement sentir pour les locataires du Québec, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’inquiète de l’insuffisance des engagements du parti qui mène dans les sondages pour y faire face.

Des membres du regroupement provenant de différentes régions ont interpellé la Coalition avenir Québec (CAQ) jeudi lors d’une action devant le bureau électoral de Mme Véronique Tremblay, dans le comté de Verdun, où les locataires sont particulièrement affectés par la spéculation et l’embourgeoisement.

« J’ai assisté à l’assemblée générale de la Concertation en développement social de Verdun (CDSV), mercredi soir, car je suis sensible aux préoccupations des gens qui ont des enjeux de logements, a d’abord exprimé Mme Véronique Tremblay, candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Je veux toujours être au fait de la situation. J’ai quitté avant la fin, loin de me douter qu’on y préparait une manifestation en face de mon bureau électoral, aujourd’hui, sur la Promenade Wellington. »

Le FRAPRU demande au parti de François Legault de bonifier ses engagements en matière de logement social. Selon l’organisation qui défend le droit au logement, les 11 700 logements sociaux et abordables, promis en quatre ans, sont largement insuffisants pour permettre aux ménages à faible et à modestes revenus de faire face aux conséquences dramatiques des pénuries de logements locatifs et de logements sociaux.

« J’encourage les citoyens à prendre rendez-vous pour discuter des enjeux plutôt que de causer un “tintamarre”. »

(Source CAQ)

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X