3.9 C
Montréal
Dimanche, 10 décembre 2023

Billy Walsh: Vision et détermination

 

Que de bons mots pour Billy Walsh !

Par Robert Leduc

Quelques membres de l’équipe de la SDC Promenade Wellington, dont Myranie, Julie, Marie-Ève et Perrine.

L’équipe de fuego de la SDC Wellington : Billy, merci pour ta vision et ta grande détermination pour la Promenade Wellington. Tu décrivais souvent Verdun comme un quartier ayant l’effervescence d’un ville avec l’humilité d’un village. On peut tous fièrement dire que le « village » dans la grande ville de Montréal est sur la map et c’est en partie grâce à tes projets innovateurs et mobilisateurs. Merci d’avoir cru en chacun d’entre nous pour contribuer au renforcement de la destination et continuer de faire rayonner le #VerdunLuv. Ta folie va nous manquer !

Hugues Gagnon : Le président du conseil d’administration de la Promenade Wellington et propriétaire du bar Bénélux, a lancé le discours d’occasion en disant : « Billy est un homme généreux, dévoué et créatif. Il a contribué à la relance de la rue Wellington dans une vision globale ».

Robin Simond et Marie-France Boyer.

Robin Simond : Le propriétaire de l’épicerie Chez Robin a qualifié Billy Walsh de « Papa de la rue », et il a ajouté : « Billy, c’est un tout; il a changé la face de la rue Wellington. Il est toujours présent, toujours au bon endroit; c’est un homme de confiance, un bon vivant constamment à l’affût ».

Marie-France Boyer : La présidente du Réseau Affaires Verdun (RAV) n’hésite pas à parler de Billy Walsh comme « d’un passionné, un visionnaire; un gars d’équipe qui est toujours capable de rêves, de projets et de solutions ».

Au centre, Diane Vallée, en compagnie de Charles Étienne Bégin, du Bar Palco Verdun , et Hugues Gagnon, de la brasserie artisanale Benelux, à droite.

Diane Vallée : La conseillère en planificationà l’arrondissement et membre du conseil d’administration de la SDC Promenade Wellington, travaille en collaboration avec Billy Walsh depuis 2013. « C’est un grand planificateur, un grand créateur; avec lui on a progressé, nous sommes rendus plus loin ».

Alexandre Lejeune

Alexandre Lejeune : Le copropriétaire du Social Verdun, arrivé sur la rue Wellington en 2018, a vite cliqué avec le directeur de la SDC. « Billy Walsh établit rapidement des contacts avec les gens, dit Alexandre. Il a monté une équipe solide et dynamique qui a contribué à l’essor de la rue, et Billy, c’est la colle qui fait tenir tout ça ».

Philippe Sarrasin : Le coloré et pittoresque libraire verdunois ne tarit pas d’éloges à l’endroit de son grand ami. « L’état de la rue, c’est un résultat tangible qui parle par lui-même, déclare-t-il. Billy a pu compter sur une très bonne équipe. Son bilan est solide ».

Laurent Dugas : L’esprit créateur de Billy Walsh, son sens du « timing », sa vision pour l’avenir de Wellington et même l’avenir de Verdun ont été des contributions exceptionnelles à notre développement. Le passage de Billy Walsh à la tête de la SDC Wellington fait maintenant partie de l’histoire de Verdun, une histoire que nous continuons d’écrire tous les jours. La multiplication des projets de mise en valeur de Wellington aura permis à la rue de rayonner bien au-delà des frontières de Verdun.  Les nombreuses initiatives qu’il a mises de l’avant nous ont projeté en avant dans le peloton de tête des communautés qui se prennent en mains pour progresser. Nous avons bâti avec Billy Walsh un partenariat porteur d’avenir.

Laurent Ravenda : Un jour, devant l’église, un passant entama une conversation avec moi. Ce jeune homme me parla du potentiel qu’il voyait tout autour de l’emplacement de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. J’avais été impressionné par ses idées créatrices. Je ne savais pas encore que l’arrondissement profiterait autant de sa passion pour Verdun. Nous avons eu la joie de collaborer avec lui comme partenaires durant toutes ces années.

Billy, tu peux être fier de ce chapitre de ta vie. Nous, on sait déjà que le prochain sera tout aussi extraordinaire. Merci.

Dany St-Jean.

Dany St-Jean : Le consultant en relations publiques, mandaté par l’Associationdes Sociétés de développement commercial (SDC) connaît très bien Billy Walsh. « Avec lui, cela a cliqué dès les premiers contacts, confie Dany. C’est un homme authentique, intelligent, passionné, structuré, créatif et accessible. Billy sait écouter et trouver les solutions. Il est dans les ligues majeures; c’est une valeur ajoutée, c’est la crédibilité ».

Les deux Laurent, le curé Ravenda et Laurent Dugas, sont à la même table que Céline-Audrey Beauregard.

Céline-Audrey Beauregard : L’enseignante et nouvelle conseillèred’arrondissement à Verdun, depuis novembre, a salué « l’intérêt et l’implication » de Billy Walsh dans le montage du projet de revalorisation et de réaménagement du stationnement Ethel. Ce projet a été retenu pour un budget dans le cadre du programme de projets participatifs, et devrait se concrétiser en 2023. « Billy a tout de suite vu le potentiel de ce projet qui touche les citoyens, et qui sera une belle signature pour Verdun », affirme Céline-Audrey.

MArie-Ève Medza

Marie-Ève Medza : La propriétaire du salon de coiffure et d’esthétique Medzrésume d’abord en un mot Billy Walsh : « Dynamo. » Pour elle, le directeur sortant de la Promenade Wellington et le nouveau directeur général de l’Association des SDC « a dynamisé et rajeuni l’image de Verdun, un arrondissement devenu cool. Unpeu effronté, Billy a su ouvrir des portes pour réaliser projets et initiatives, comme l’événement Panache et bois rond et les ventes trottoirs ».

La conseillère d’arrondissement Kaila Munro, Tommy Bouillon, de Maçonnerie Gratton, et Émilie Bourgey.
L’unique Billy Walsh , en copagnie de Sophie Bergeron du restorant Rita.  
Le conseiller d’arrondissement Enrique Machado en compagnie de Simon Defoy, du Café Station W.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X