18.6 C
Montréal
Samedi, 22 juin 2024

Becs et ongle – Somptueux canard

Canard branchu
Aix sponsa
Wood duck

Ordre des ansériformes
Famille des anatidés

Texte et photographies Mario Lefebvre

Voici un canard qui ne laisse personne indifférent, même qu’il a été décrit par certains d’ornithologie comme étant le plus beau canard au monde. Il s’agit du canard branchu. Sur les berges du fleuve Saint-Laurent au printemps, le canard branchu s’agite dans les bosquets.

En période nuptiale, le mâle de l’espèce revêt des couleurs vives et épate la galerie. Il est si coloré, qu’on le croirait faux ! Durant la période hivernale, le canard branchu arbore un plumage sombre gris-brun, semblable à celui de la femelle. Bien que la femelle ne possède pas de couleur aussi frappante que celles du mâle, grâce à sa lunette blanche autour de l’œil et sa petite plage bleutée dans l’aile, elle est belle et elle a fière allure.

Le canard branchu était autrefois classé dans la famille des canards barboteurs, puisqu’il s’agit d’un canard nageant à la surface de l’eau et ne plonge pas. Depuis quelques années, les mordus d’ornithologie sont à revoir les particularités de chaque espèce, afin de les regrouper dans la bonne famille d’oiseaux. Ainsi, le canard branchu, qui niche dans un perchoir, est devenu un canard percheur. Dans la cavité d’un arbre à environ trois mètres du sol au-dessus d’un plan d’eau, la femelle y déposera sa douzaine d’œufs. Dès la deuxième journée de vie, les canetons à peine éclos se jetteront par-dessus bord et aboutiront dans l’eau. De là, en file indienne sur l’eau, les nouveau-nés suivront le sillon de leur mère.

Le canard branchu est endémique d’Amérique du Nord, puisque des ossements ont été trouvés ici même au Québec, et datés d’environ 10 000 ans. Cette espèce de canard migrera l’hiver venu vers le sud des États-Unis et le Mexique. Son poids se situe entre le canard colvert et la sarcelle, soit approximativement 650 grammes. Le canard branchu est aujourd’hui protégé, le mâle fut longtemps la proie des braconniers, qui le tuait afin d’utiliser ses plumes pour en faire des mouches artificielles destinées au pêcheur. 

Ses yeux rouge écarlate, sa huppe verte tombante lisérée de blanc, son bec orange et blanc et sa livrée brun-beige picotée de points blancs au ventre font du canard branchu un superbe spécimen à admirer.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img