6.1 C
Montréal
Vendredi, 19 avril 2024

Bec et plumes – La paruline d’hiver

Paruline à croupion jaune
Setophaga coronata
Yellow-rumped warbler
Ordre des passeriformes
Familles des parulidés

Texte et photos Mario Lefebvre

Cette jolie paruline à croupion jaune est la première espèce de paruline que je vois cette année. Le printemps bien entamé, voilà que les parulines montrent le bout de leur nez. La paruline à croupion jaune est sans contredit la plus hâtive parmi toutes ses congénères à se pointer en milieu urbain. Endurcie et résiliente, elle passe l’hiver chez nous. Elle est migratrice sur de courtes distances, donc elle reste près de son aire de répartition.

La paruline à croupion jaune possède une bonne corpulence et elle se distingue par son croupion jaune et des taches jaunes sur chaque côté de la poitrine. Sa calotte est grise et porte un masque noir sur les yeux en période nuptiale (l’été). Son cercle oculaire est blanc. Son ventre est blanc-gris, rayé de noir. On reconnaît la paruline à croupion jaune setophaga coronata par sa gorge blanche, contrairement à la gorge jaune de la paruline d’Audubon, setophaga auduboni.

Haute sur pattes et munie d’un bec fin, elle gobe au bout des branches des insectes en virevoltant. Agile comme pas une, elle saute et bondit de branche en branche et attrape ses proies à la volée. La paruline à croupion jaune se nourrit surtout d’insectes et change son menu l’hiver venu pour des baies, des fruits séchés et des bourgeons de conifères et d’arbres feuillus.

La photographie est un art, et pour ce qui a trait à la photographie d’oiseaux, ça complique un peu les choses. Sans vouloir faire de jeu de mot, les sujets sont volatiles. Sur les images annexées au texte, vous verrez la paruline à croupion jaune mâle, entremêlée de branches qui nuisent à réaliser la photo parfaite. Le photographe doit alors faire des contorsions afin de trouver le meilleur angle possible, tout en captant l’oiseau dans son élément.

Tous les jours, du mois d’avril et du mois de mai, des parulines et d’autres oiseaux nous arrivent en grand nombre, pour un été d’observation qui promet.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img