19.4 C
Montréal
Samedi, 22 juin 2024

Bec et plumes – Beauté sobre

Paruline à poitrine baie
Setophaga castanea
Bay-breasted warbler

Ordre des passériformes
Famille des parulidés

Texte et photographies Mario Lefebvre

La paruline à poitrine baie porte dans son plumage les couleurs chamois, marron, crème, rosâtre, gris et noir. Ces douces couleurs ainsi agencées, confèrent à la paruline à poitrine baie un charme indéniable. Cette costaude paruline, sautille de branche en branche, chopant des insectes au passage. Pour le commun des mortels, tous les oiseaux sont pareils, surtout quand ils sont en vol.

Aux yeux de l’ornithologue amateur, l’oiseau en vol déclenche spontanément le désir d’identifier l’espèce en question. Par son comportement, par la forme de ses ailes, par sa physionomie, parfois par son cri et par la couleur de sa livrée, l’oiseau nous donne déjà de bons indices de qui il est. Une fois l’oiseau déposé sur une branche, dans le confort de ma cour, je contemple les multiples sortes d’oiseaux qui colorent les arbrisseaux de mon jardin.

En période non-nuptiale, du mois d’août jusqu’au mois de mars, la paruline à poitrine baie mâle de première année, est identique à la femelle et ne peut être identifié en milieu naturel. Les deux sexes possèdent deux barres blanches sus-alaires. La sinuosité des lignes sur les deux oiseaux sont identiques, bien que l’ensemble des couleurs de la femelle demeure terne. En images, vous êtes à même de constater les couleurs qui les distinguent. Le cri de la paruline à poitrine baie va comme suit : fusi, fusi, fusi.   

La paruline à poitrine baie ne pèse en moyenne qu’une quinzaine de grammes, mais cela ne l’empêche pas d’être une grande migratrice. L’automne, cette dernière entreprend un long voyage vers le sud des États-Unis, empruntant le couloir de l’océan pacifique et aboutit dans la péninsule du Yucatan au Mexique et jusqu’au Costa-Rica. Plusieurs couloirs naturels sont empruntés à chaque année par nos oiseaux migrateurs. Parfois dans un départ de dernière minute pour le sud, malheureusement, la paruline se trompe de chemin et se retrouve au-dessus du Groenland. 

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img